Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

The Voice Belgique : Typh Barrow et Loïc Nottet dévoilent leurs critères de sélection pour les lives

Typh Barrow et Loïc Nottet étaient les invités du 8/9 à l'occasion du 1er live de la saison 9 de The Voice Belgique qui débute ce mardi 9 mars à 20h20 sur La Une. Choix des chansons et critères de sélection pour la poursuite de l'aventure, les deux coachs se sont livrés sur leur état d'esprit à l'amorce de cette nouvelle étape de la compétition.

Cette semaine, la compétition s’accélère : place aux lives !

Il est grand temps pour tous les talents de monter sur scène et de performer.

Nos 4 coachs sont aussi fins prêts pour cette ultime étape. Quels conseils ont-ils donné à leur talent ? Sont-ils confiants pour la suite de la compétition ? Typh et Loïc nous dévoilent leur état d’esprit à quelques heures seulement du premier live.

Quels talents se qualifieront pour la suite de l’aventure ? Réponses ce mardi 9 mars dès 20h20 sur La Une.

Le choix des chansons pour les lives

Les deux coachs, dévoilent les coulisses des répétitions à quelques heures du premier live de cette neuvième saison du télé-crochet. Le choix des chansons varie ainsi selon les talents supervisés. "C'est vraiment un travail d'équipe" assure ainsi Typh Barrow.

"Parfois le talent arrive déjà avec un répertoire assez fourni et nous fait écouter plein de trucs et on essaie de sélectionner là-dedans et lui donner ce qui lui convient le mieux. Parfois on lui suggère des choses et on tente de lui faire découvrir son univers. Cela dépend du talent et de ce qu'il a déjà fait avant ou pas. Enfin il y a parfois l'équipe de production qui suggère parfois des très chouettes titres" dévoile-t-elle.

Même approche du côté de Loïc Nottet qui souhaite que la décision d'une chanson appartienne aux talents. La plupart du temps, ceux-ci proposaient à leur coach un choix de chansons qu'ils affectionnent et qu'il a ensuite validés. "On a fonctionné aussi comme cela pour la mise en scène et les vêtements. Je leur ai vraiment demandé de choisir tout et que nous nous validons leurs choix et sublimons leur vision" indique-t-il, se démarquant par son empathie et sa volonté de faire briller les autres davantage que lui.

3 images
© Ingrid Otto

La difficulté de revisionner ses prestations

Avant la montée du stress à l'aube des premiers lives pour les talents, les coachs ont pu visionner, en même temps que le public, leurs faits et gestes au cours des deux premières étapes de la compétition, avec parfois stupéfaction.

Loïc Nottet confie ne pas pouvoir se regarder longtemps sur les blind, au risque d'en faire des insomnies. Il a découvert étonné  avoir un tic de langage, lançant souvent 'tu vois' dans ses phrases. Il a ainsi décidé d'arrêter de regarder les émissions dans leur entièreté pour ne "pas gâcher la saison avec un problème personnel" puisqu'il adore cette aventure.

Typh Barrow a elle aussi un peu de mal de se contempler sur les enregistrements de l'émission. "J'essaie parce que mon manager me pousse à le faire en me disant que c'est la meilleure manière d'évoluer et de se corriger mais (...) c'est vraiment compliqué de se regarder, de s'entendre, surtout quand on est pris dans le tourbillon des blind, où on ne se rend pas compte (de ce que l'on dit) et qu'on oublie parfois des trucs qu'on a faits ou qu'on a dits" observe-elle.

La coach s'amuse toutefois de cette situation : "Avec Loïc on a passé pas mal de temps au téléphone, par sms ou messages vocaux à essayer de se rassurer l'un et l'autre après chaque blind. On apprend même si ce n'est pas évident. C'est ce que j'essaie de dire aussi à mes talents, c'est très important de se regarder en interviews et prestations parce que c'est la meilleure manière de s'améliorer".

3 images
© Thomas Braut

Réfléchir avec son cœur

Lors des premiers lives, vous découvrirez quatre talents de chaque équipe. Le public en sauvera un par téléphone ou SMS. Le ou la coach en sauve ensuite un à son tour.

Dans l'équipe de Loïc, vous découvrirez d'abord Thomas, Belassa, Orlane et Bradley. Le jeune coach affirme n'avoir effectué aucun choix avant le début de leurs prestations live, celle-ci s'avérant déterminante pour poursuivre ou non l'aventure. "Je suis toujours quelqu'un qui réfléchit avec son cœur, il n'y a donc pas de calcul. Je verrai sur le moment présent parce que tout peut arriver. Pour moi le live c'est une des étapes les plus difficiles. Ceux qui resteront sont ceux qui arrivent à s'adapter aussi parce que les répétitions c'est une chose, mais le live, c'est du direct. Il faut savoir être spontané et se contrôler et cela on ne le découvre qu'une fois sur le plateau et en direct à la télévision" explique-t-il.

Tous les talents, même ceux dont le timbre de voix est moins caractéristique, sont susceptibles de poursuivre l'aventure. Loïc Nottet affirme qu'il prendra en compte l'évolution passée et présente. "Il reste 5 semaines de live après le premier et j'ai envie d'apporter un maximum de choses aux talents et cela peut se jouer à plein de critères. Si je sens que le talent en face de moi, je lui ai apporté tout ce que je pouvais et que The Voice est un frein pour son envol, je n'ai pas envie de le retenir. Si je sens que la personne passe du bon temps sur le plateau je ne vais pas la laisser partir non plus" révèle-t-il, pointant que ceux qui passeront seront ceux "qui arrivent à vivre leur moment avec leur cœur".

3 images
© Ingrid Otto

Le vote du public peut tout chambouler

Les talents qui entreront en scène ce 9 mars dans l'équipe de Typh Barrow sont Edith, Jérémy, Mathilde et Laysa. Même son de cloche pour l'interprète d'Aloha sur l'éventualité d'un choix prédéfini ou non. "On s'attache vachement tous à nos talents parce qu'on a essayé d'être très proche d'eux, particulièrement cette année vu les circonstances. Il y a un facteur supplémentaire qui est qu'on ne sait absolument pas comment le public votera. Je pense que là aussi on aura des révélations et des surprises. On va laisser la magie de l'instant décider et celle du live qui impliquera que d'un coup certains talents auront mangé du lion et se révéleront comme d'autres ne seront pas aussi bien qu'en répétition. En tant que coach, je pense qu'on devra prendre à la fois en compte tout ce que l'on connait d'eux en amont et on se laissera embarquer par ce que notre cœur dit à l'instant T" déclare Typh, qui rappelait déjà que la perfection vocale n'est pas le seul critère.

Pour connaître les noms des talents qui seront sauvés par le public et par leurs coachs, rendez-vous ce mardi 9 mars dès 20h20 sur La Une.

Du lundi au vendredi, retrouvez l’invité du jour dans Le 8/9 à suivre sur VivaCité et en télé sur La Une. Pour connaître le programme de la semaine, c’est par ici.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK