Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

The Voice Belgique 2021 : "Il n’y a aucun moyen de tricher" explique la productrice

Leslie Cable, la productrice de The Voice Belgique, était l’invitée du 8/9 pour préfacer le dernier volet des Blind ce mardi 2 février dès 20h20 sur La Une. Elle a révélé son travail et les coulisses de l’émission.

The Voice Belgique n’a plus aucun secret pour Leslie Cable ! Elle en assure la production depuis neuf ans, à savoir depuis les débuts du télé-crochet. Elle connaît l’émission sur le bout des doigts.

Ce matin, elle nous dévoile les secrets et les coulisses de l’émission.

La suite et la fin des Blind auditions c’est ce mardi 2 février dès 20h20 sur La Une.

Le métier de productrice de The Voice

The Voice Belgique, ce sont évidemment les coachs et leurs talents. Mais que serait l’émission sans tous les gens de l’ombre ? Derrière le télé-crochet phare de la RTBF se cache une personne qui coordonne tout le dispositif de l’émission : la productrice Leslie Cable.


►►► À lire aussi : Calogero : "Je n’ai qu’une hâte c’est retrouver mon public belge"


Leslie résume son travail sur le projet The Voice : "Le métier de productrice, en tout cas en télé (NDLR : Leslie est aussi productrice de La Récré de Midi sur VivaCité), est celle qui a la responsabilité de la bonne fin à l’antenne. Comme disait toujours un producteur il y a longtemps quand j’ai commencé à être productrice : 'Tu es responsable de tout, jusqu’à la cravate du présentateur'".

Aucune triche dans The Voice

Les coachs buzzent les talents qui les séduisent par leur voix. BJ Scott se retourne d’ailleurs régulièrement sur des buzz coups de cœur. Pour Leslie Cable, c’est un peu pareil, mais en régie. Toutefois, contrairement à certaines rumeurs, aucune question de donner des indications aux coachs dans leur oreillette pour se retourner sur un tel talent plus qu’un autre assure la productrice. "Des coups de cœur on en a et on se les partage en régie, mais quand bien même on essaierait d’influencer les coachs, ils ne se laissent pas influencer" assure-t-elle.

L’oreillette sert pour la coordination du travail, pour alimenter les questions après la prestation du talent, et pour donner le meilleur rendu des coachs à l’antenne. Leslie révèle avec une pointe d’humour ce qu’elle raconte souvent aux quatre coachs : "Loïc arrête de faire le fou, on va recommencer, remets toi dans ton siège, Typh ne t’inquiète pas tes cheveux sont magnifiques, BJ enlève tes lunettes,…".

Même si comme le public et les coachs, elle a des coups de cœur pour des talents, la productrice ne les favorisera pas. Elle se place par contre toujours en faveur du talent s’il y a des discussions sur le choix des chansons. "On aide les coachs avec le directeur musical. Si le talent dit par exemple : 'J’adore les chansons en anglais et je ne veux pas chanter en français' et que le coach rétorque qu’il veut le faire chanter en français, on influence, parce que cela doit quand même aller dans le sens du talent" révèle-t-elle.

En résumé, Leslie le certifie, "il n’y a aucun moyen de tricher" dans The Voice Belgique.

2 images
© Ingrid Otto

Apprécier les talents et entourer les coachs

Leslie Cable savoure sa profession pour le pan artistique qu’elle rencontre :

Je me dis chaque fois qu’à un moment donné, j’en aurai marre de produire cette émission. Je le fais depuis le début, mais je suis toujours époustouflée par ces jeunes talents.

"Ils ont une moyenne de 20-22 ans, ils savent ce qu’ils veulent, ils travaillent. Je trouve donc que c’est une jeunesse pleine d’énergie et de confiance dans l’avenir. Cela fait toujours très plaisir" se réjouit-elle. Ces propos corroborent ceux de Maureen Louys, qui annonçait fin 2020 que les talents de cette neuvième saison de The Voice Belgique impressionnent par leur niveau.

À l’inverse, Leslie dévoile la plus grande difficulté qu’elle affronte en tant que productrice : les 'disputes' avec les coachs. L’entente est très bonne entre eux comme ils l’ont tous souligné à diverses reprises dans Le 8/9, à l’instar d’Henri PFR. Mais la productrice doit par contre composer avec les désirs de chacun alors qu’ils "sont très têtus" constate-t-elle, "mais pour la bonne cause". "Je vois quelqu’un comme Loïc que j’adore et que je connais depuis le début. Il sait tellement ce qu’il veut, je lui dis : 'Non Loïc sur ce coup je pense que tu te trompes'. Il répond qu’il en est sûr et on se dispute un petit peu mais au final, c’est toujours lui qui a raison", explique-t-elle. Si Loïc Nottet confiait connaître un certain stress en tant que coach, il semble malgré tout bien affirmé dans ses choix artistiques.

Le succès au rendez-vous pour cette neuvième saison

Le travail est conséquent pour Leslie pendant les enregistrements et diffusions. Mais le job de productrice d’une telle émission se réalise sur une année entière. "À peine la saison termine en avril qu’on commence à lancer les candidatures et les castings (pour la prochaine saison). Puis on fait passer les castings en été, et dès septembre, on a déjà les candidats qui passeront dans les blind. Il n’y a pas d’arrêt" révèle-t-elle.

Et peut-on prévoir une dixième saison pour The Voice Belgique ? Leslie reste prudente… tout en sous-entendant que celle-ci serait en bonne voie. "Cela se décide toujours en fin de saison. Au dernier live, il y a encore des discussions. On attend toujours de voir les audiences. Jusqu’à présent, les audiences sont très bonnes" commente-t-elle.

En effet, vous faites de The Voice Belgique le leader des chaines francophones tous les mardis. Rien que pour les Blind du 26 janvier, les chiffres des audiences du CIM culminent à plus 344.000 téléspectateurs !

Ces chiffres sont disponibles rapidement, déjà dès le début de l’émission. Leslie Cable confirme qu’elle y jette directement un œil pour vérifier la tendance : "Il y a toujours un petit stress parce que quand cela monte très haut on est content. La semaine d’après on espère que cela ne descende pas. Il y a toujours un enjeu. On est donc toujours au taquet dès la première minute". Si les coachs n’attendent pas la perfection de la part des talents comme l’a récemment attesté Typh Barrow, la production de The Voice Belgique tente chaque semaine, de vous satisfaire le mieux… et cela semble bien parti pour les derniers Blind ce mardi 2 février dès 20h20 sur La Une et sur Auvio.

Du lundi au vendredi, retrouvez l’invité du jour dans Le 8/9 à suivre sur VivaCité et en télé sur La Une. Pour connaître le programme de la semaine, c’est par ici.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK