Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Rodrigo Beenkens : "Le Tour ce n'est pas que du sport"

Rodrigo Beenkens était l'invité du 8/9 pour aborder l'émission sportive Un Tour, un exploit qui sera diffusée pendant l'été sur la Une dès le samedi 27 juin.

Cette année, le Tour de France est décalé en août !

Pour vous faire patienter, l'équipe des sports de la RTBF, avec Rodrigo Beenkens aux commentaires, a reconstitué, en mêlant les années, un parcours virtuel qui démarre de Bruxelles, passe par Binche, la Bretagne, le Mont Saint-Michel... et se termine comme toujours sur les Champs Elysées.

Entre exploits sportifs, anecdotes et images d'archives, de nombreuses personnalités ont accepté de se replonger dans leurs souvenirs : Bernard Hinault, Philippe Gilbert, Christian Prudhomme, Alexandra Di Stefano, Johan Musseuw

Revivez dès le samedi 27 juin et jusqu'au 19 juillet, du lundi au vendredi dès 15h10 et le week-end dès 14h30 sur la Une les meilleurs moments du Tour de ces 30 dernières années !

Une émission sur base de nombreuses archives

Rodrigo Beenkens vous accompagne depuis plusieurs années aux alentours de la fin juin et début juillet sur les routes du Tour de France sur la RTBF. Le journaliste sportif est d'habitude très occupé pour ces activités durant cette période. Ce sera moins le cas cette année avec une formule inédite qui remplace le Tour 2020 sur la Une. 

"Pas de Tour de France en juin et en juillet, il a fallu une Guerre mondiale pour que cela ne se produise pas. Cela fait 74 ans que ceci n'était plus arrivé" rappelle Rodrigo.

La rédaction sports de la RTBF ne souhaitait pas laisser passer cette occasion. Le journaliste révèle ainsi la genèse de cette émission inédite : "On a quand même une richesse extraordinaires chez nous : ce sont nos archives. En tout cas à partir de 1990, on a des documents incroyables. On a pensé : on va exploiter cela et on essayera de raconter 20 histoires aux téléspectateurs pendant 20 jours de suite".

Les plus beaux moments du Tour

Le Tour de France regorge d'images marquantes. Il a donc fallu sélectionner les moments les plus marquants de l'épreuve mythique de cyclisme.

Rodrigo Beenkens révèle : "D'abord il y a des contraintes, c'est-à-dire qu'on ne peut pas faire des étapes intégrales comme au Tour de France, mais il faut minimum 1h30 par jour donc on a certaines belles étapes du temps des pionniers, à l'époque de la télé en noir et blanc, mais la matière n'est pas suffisante pour tenir pendant 1h30. Nous avons donc choisi sur ces trente dernières années différents critères".

Parmi ces critères, vous retrouverez les plus belles courses, souvent en montagne. Le journaliste donne deux exemples : Marco Pantani en 1998 aux Deux-Alpes, Andy Schleck en 2011 au Galibier.

Il y aura aussi : les plus belles au niveau paysage. Je pense notamment à cette étape en Corse avec une arrivée au bord de l'archipel des Iles Sanguinaires, ce sont des images somptueuses. Il justifie :

Le Tour c'est cela aussi : ce n'est pas que du sport, ce sont des images, de l'histoire, de la géographie.

Des moments mythiques et symboliques

Les étapes les plus spectaculaires seront aussi au programme. "Quand on voit quand même un maillot jaune (NDLR : Christopher Froome en 2016) qui court dans le Mont Ventoux sans vélo c'est une image qui reste aussi dans la mémoire collective ou une voiture accréditée qui renverse des coureurs dont un se retrouve dans les fils barbelés" rappelle Rodrigo.

Il y aura aussi des histoires. Rodrigo en ressort deux qu'il trouve splendides :

  • En 1986 quand Bernard Hinault et Greg Lemond, équipiers, franchissent ensemble main dans la main la ligne d'arrivée. "Est-ce un geste d'une grande sportivité ou une grande opération marketing, une mise en scène de leur patron Bernard Tapie, c'est une des grosses discussions que l'on a eues" assure-t-il.
  • En 1989 ce sera l'épilogue Laurent Fignon - Greg Lemond (NDLR : le plus petit écart entre le premier et le deuxième au classement général du Tour) : "Huit secondes à l'arrivée, 82 mètres en 3650 kilomètres, l'écart entre le premier et le deuxième et la polémique d'un guidon de triathlète qui n'aurait pas dû être homologué qui a sans doute fait la différence avec des témoignages inédits parfois très surprenants pour savoir comment ce guidon a pu être homologué" précise le journaliste connu pour ses analyses toujours très détaillées.

Des témoignages inédits

Outre les images d'archives, vous découvrirez en effet des témoignages inédits des personnalités du Tour.

Vu les circonstances, de nombreuses interviews se sont déroulées par Skype. Rodrigo Beenkens y a vu un avantage, celui de l'authenticité du témoignage. "Quand les gens sont devant leur ordinateur ils oublient la lourdeur des caméras. C'est parfois impressionnant même pour ceux qui sont rodés. À un moment, quand on parle 20-40 minutes avec une personne, celle-ci derrière son ordinateur oublie qu'elle parle à la télé, et donc on a des choses très authentiques, très fortes, rien que dans le choix du vocabulaire par exemple" analyse-t-il.

Rodrigo Beenkens lui-même confie avoir appris des éléments qu'il ignorait. Il y aura enfin dans ces témoignages des moments forts comme ceux sur le décès de Laurent Fignon ou de Fabio Casartelli.

Un Tour de France 2020 plus ouvert que jamais

Après ce Tour 2.0, Rodrigo Beenkens enchaînera avec... le vrai Tour de France, qui a donc été déplacé à la fin aoûit et début septembre. Le journaliste livre son analyse sur les changements que ce planning devrait apporter sur la course : "Pour les trois premiers jours, les 29 30 et 31, la France ne s'est pas encore prononcée pour savoir s'il y aura du public ou pas. Il y a le fait aussi que deux mois plus tard ce sont des heures de luminosité en moins, ce sont aussi des paramètres dont il faut tenir compte. Enfin, d'un point de vue purement sportif sans rentrer dans les détails, tous les points de repères qu'avaient les équipes de coureurs ces dernières années volent en éclat. Il n'est plus question de choisir des pics de forme comme on dit aujourd'hui. Je pense clairement que le gars qui ne sera pas en forme le 10 août ne le sera pas pour le Tour de France. Donc on n'a pas le choix. Il faut arriver en forme et aller partout".

Il poursuit :

J'ai parlé avec beaucoup de spécialistes qui disaient que l'on pourrait avoir vraiment de très grosses surprises.

L'été 2020 se fera donc plus que jamais à bicyclette sur la RTBF ! Retrouvez Un Tour, un exploit, dès le samedi 27 juin et jusqu'au 19 juillet, du lundi au vendredi dès 15h10 et le week-end dès 14h30 sur la Une.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK