Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Roda Fawaz et Bérénice Baoo sur "Invisible" : "Une série fantastique dans tous les sens du terme"

Les acteurs belges Roda Fawaz et Bérénice Baoo étaient les invités du 8/9 pour parler d'Invisible, la nouvelle série de la RTBF diffusée dès le dimanche 22 novembre à 20h55 sur la Une.

Après La Trêve, Ennemi Public et Unité 42, la RTBF vous présente sa nouvelle série belge : Invisible.

Dans Invisible, les habitants de Creux, une ville imaginaire, dont vous retrouverez de nombreux endroits bien connus du plat pays qui ont servi de décors à celle-ci, sont confrontés à un phénomène mystérieux : certains d'entre eux deviennent invisibles…

Hors des regards, l'invisibilité vous donne du pouvoir mais elle vous exclut aussi de la vie des autres. Les habitants invisibles seront confrontés à la même question morale : leur invisibilité est-elle un pouvoir ou un handicap ?

Les habitants n'ont qu'une dizaine de jours pour découvrir la vérité... Perceront-ils le mystère à jour ? Pour le savoir, rendez-vous dès ce dimanche 22 novembre dès 20h55 pour découvrir les deux premiers épisodes.

4 images
© KWASSA FILMS - RTBF - PROXIMUS

L'invisibilité et la 5G

Roda Fawaz, que vous avez vu notamment dans une autre production belge de la RTBF, Unité 42, résume l'intrigue de la série Invisible : "On est dans une petite ville, la ville de Creux, qui est imaginaire. Elle n'existe pas. On va suivre des habitants qui vont faire face à un drôle phénomène, le fait que certains d'entre eux deviennent invisibles. C'est le point de départ de la série".

Il ajoute :

C'est une série fantastique mais dans tous les sens du terme.


►►► À lire aussi : Jul sur le dernier Lucky Luke : "C’est une petite révolution"


Le problème d'invisibilité des habitants n'est pas le seul auquel certains personnages sont confrontés. La série pointe ainsi celui du développement de la 5G, auquel une héroïne se montre très sensible comme l'explique Bérénice Baao : "Il y a des gens qui sont hyper sensibles à cette 5G, à tout ce qui est wifi et Laurence, (jouée par) Myriem Akheddiou, elle ne le supporte plus et donc elle dort dans sa cave".

4 images
© KWASSA FILMS - RTBF - PROXIMUS

Tourner nu avec des températures glaciales

Invisible s'adresse à toute la famille mais confrontera les personnages à des scènes hallucinantes. Par ailleurs, les invisibles apparaissent nus sauf lorsqu'ils perdent connaissance ou quand ils dorment.

Les conditions de tournage, réalisé de novembre 2019 à février-mars 2020, avec une interruption due au confinement puis une reprise ont aussi rendu difficile le jeu de certains acteurs.

Roda Fawaz, qui joue le mari de Bérénice Baao, a notamment dû tourner nu, parfois jusqu'à -3°. Les acteurs devant jouer nu ont donc suivi une formation pour résister à ces températures parfois glaciales. Roda révèle le principe de cette formation : "C'est un Hollandais qui fait cela où ils vont marcher à la montagne nus. (...) C'est un travail entre le mental, le corps, la respiration. On nous mettait à la fin du stage dans une bassine très froide".

Le comédien belge n'a pas hésité malgré tout à relever ce défi : "Pour moi c'était un challenge déjà de le faire. Quand je fais cela aussi il y a un truc qui se coupe en moi, je switche et je sais aussi que sur le plateau tout le monde est en train de travailler, et donc personne ne s'occupe de ma nudité"

Bérénice Baao de son côté affirme être parvenue aussi à surmonter la nudité de Roda Fawaz malgré des scènes communes : "Il était nu devant moi et en fait je faisais totalement abstraction. En plus de cela je suis censée ne pas le voir donc je dois regarder dans le vide. Ce n'était pas simple. Il me parlait. Quand quelqu'un te parle tu as tendance à regarder dans les yeux de la personne ou de la regarder, avec l'éducation, mais là, tu devais regarder ailleurs. C'est vrai qu'avec Roda on a fait plusieurs journées où il était nu mais je ne me souviens pas une seule fois de l'avoir vu nu, c'est assez paradoxal".

4 images
© RTBF

Un tournage compliqué pour les acteurs "invisibles"

Invisible comporte aussi de nombreux effets spéciaux. Les scènes où les personnes invisibles portent des vêtements ont dû être tournées avec des combinaisons vertes pour rendre ainsi leurs peaux invisibles à l'écran.

Roda Fawaz a dû là aussi redoubler d'efforts. "Pour moi ce qui était compliqué c'est que je devais jouer les scènes deux fois. Déjà on a plusieurs prises pour la même scène dans un tournage basique mais là, il fallait refaire toutes les prises pour les effets spéciaux" dévoile l'acteur.

Il poursuit : "La première fois par exemple, je me suis fait surprendre parce que j'avais mis beaucoup d'émotions dans les séquences puis on me dit : 'Maintenant on va refaire la même chose et tu vas porter la combinaison verte'. J'ai répondu : 'Mince, je suis épuisé je n'avais pas prévu de tout refaire'. Cela demande donc une énergie particulière de tout retourner et aussi les mouvements du corps parce que les effets spéciaux entrent dans la danse (NDLR : les acteurs devaient éviter de passer leur main devant le micro)".

4 images
© Tous droits réservés

Une série accessible à tous

Malgré les scènes où les acteurs sont nus et d'autres en apparence violentes, la série est accessible à tous.

Bérénice Baao, qui a déjà visionné les épisodes avec la majeure partie de l'équipe du film le confirme : "C'est tellement bien filmé qu'on ne voit aucune partie intime. À partir du nombril on ne voit rien". La violence quant à elle, est surtout suggérée.

Suivez sans plus attendre les deux premiers épisodes de votre nouvelle série coproduction RTBF, Invisible, dès ce dimanche 22 novembre à 20h55 sur la Une.

Ce programme est également disponible en version sous-titrée et en audiodescription.

Du lundi au vendredi, retrouvez l’invité du jour dans Le 8/9 à suivre sur VivaCité et en télé sur La Une. Pour connaître le programme de la semaine, c’est par ici.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK