Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Rentrée scolaire : le sommeil est-il un problème pour les enfants ?

Comme tous les jours dans le 8/9, Cyril analyse la presse écrite et les sujets qui font la une de vos quotidiens. Ce mercredi, Cyril évoque un article que l’on peut découvrir dans la DH qui explique que le fait de se remobiliser pour aller à l’école, d’être à nouveau actif et en mouvement va donner une réponse assez rapide : “plus on bouge, plus on dort ! Cette activité physique couplée à une reprise forcée d’un rythme va en épuiser plus d’un et “ils auront une dette de sommeil mais en une ou deux semaines, cela devrait aller mieux”.

Eviter les écrans deux heures avant d’aller dormir

Cyril développe : "avec la crise et les vacances dans la foulée, il faut éviter de mettre la pression : ne rajoutons pas au stress de la situation ambiante, une autre occasion de s’inquiéter ; au pire c’est qu’ils seront fatigués quelques jours."

Selon la Dernière Heure : l’absence de rythme scolaire, l’augmentation du temps d’écran, la sédentarité forcée puis adoptée par nombre d’enfants et d’ados et un endormissement de plus en plus tardif à mesure que les mois passaient ont désynchronisé le sommeil.

“Les adolescents et les jeunes enfants ne seront pas confrontés aux mêmes difficultés”, souligne la spécialiste. Les premiers ont davantage de problèmes d’endormissement (lumière bleue des écrans, discussions virtuelles le soir, hyperstimulation cérébrale due aux jeux vidéo, aux films d’action…) que les seconds qui sont plus susceptibles de connaître des réveils nocturnes : ayant plus de difficultés à verbaliser leur angoisse et leur peur, ils se réveilleront davantage en proie à des cauchemars.

Les enfants ont besoin en moyenne de 10 heures de sommeil écrit le quotidien. D’abord, le mois de septembre signe une baisse de la luminosité, ce qui favorise la sécrétion de la mélatonine, appelée aussi l’hormone du sommeil. Ensuite, les températures plus douces attendues contribuent aussi à un meilleur sommeil. "La nature est donc de notre côté pour recaler notre horloge interne sur le cycle de 24 heures" ajoute Cyril.

Les enfants ont besoin en moyenne de 10 heures de sommeil, les adolescents entre 8h30 et 9 heures même si le rapport au sommeil est génétique, ne l’oublions pas.

Plus d'infos dans le 8/9

L'article complet est à découvrir dans la DH de ce mercredi matin.

La revue de presse c’est tous les jours de la semaine sur la UNE en télé et sur VivaCité dans le 8/9.

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK