Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Renan Luce interprète son dernier titre en live dans "le 8/9"

Le chanteur et musicien Renan Luce était l'invité du "8/9" à l'occasion de son prochain concert au Cirque Royal. L'artiste en a profité pour jouer son dernier titre, "On s'habitue à tout" en guitare-voix, sur le plateau.

En mai dernier, le chanteur nous présentait dans "le 8/9" son dernier album, inspiré de sa séparation. 11 titres qui évoquent beaucoup l’amour, comme dans "Au début" et "On s’habitue à tout", les deux premiers singles.

Cet album, réalisé avec de nombreux musiciens, est un clin d'œil à la chanson française traditionnelle qu'ont pu incarner un Brel, un Bécaud ou un Aznavour.

Le 14 décembre, Renan Luce montera sur la scène du Cirque Royal avec le Sinfonia Pop Orchestra pour vous faire découvrir ce quatrième album et ses tubes dans des versions totalement inédites !

Un album plus intimiste

Cyril se rappelle bien de la dernière venue du chanteur et musicien français dans "le 8-9". Il avait senti une forte émotion chez Renan Luce au moment d'évoquer son nouvel album. Pour cause, celui-ci, un album éponyme, traite de sujets plus intimes que ceux auxquels il nous a généralement habitués.

Si depuis cette sortie, l'artiste dit se sentir mieux, il conserve toutefois toujours une certaine émotion à livrer ces nouveaux titres à son public. "Je pense qu'avec le temps qui est passé, j'ai pris un peu de recul, mais j'ai toujours de l'émotion à les chanter aujourd'hui sur scène" confie-t-il.

Il poursuit :

Ce sont des chansons très personnelles et un peu intimes qui racontent une séparation et les différents sentiments qui m'ont traversé ces dernières années

Malgré tout, l'inspiration scénique prend le pas sur ses sentiments et Renan parvient à les déployer en live, avec la complicité d'un orchestre. "Sur scène il y a quelque chose qui se passe" assure-t-il.

Il détaille : "c'est cette magie de l'instant, c'est la vie qui prend avec ce spectacle très orchestral. Je suis un peu porté par cet ensemble, il y a une énergie toute nouvelle. Cela donne une fougue toute différente et j'ai un grand plaisir à me replonger dans ces sentiments-là en y apportant quelque chose de très virevoltant parce que cet orchestre amène toute cette vie et le tout me procure des moments intenses".

"Notre famille subsiste toujours"

Parmi les différentes chansons présentes sur ce quatrième album, l'une d'elles s'appelle "Berlin". Le chanteur nous livre une comparaison entre cette séparation et le Mur de la honte. Il y raconte un voyage avec la maman de sa fille, dont il est séparé. Il chante notamment : "nous c'est pas Berlin, ne vois pas un mur qui se dresse, dans tes sommeils à deux adresses".

Sa fille, qui a aujourd'hui 8 ans a écouté la chanson relate Renan Luce :

elle l'a écoutée dès que je l'ai écrite parce que c'était important pour moi de trouver des mots rassurants et chaleureux pour lui parler de cette séparation, de la rassurer sur le fait qu'on est toujours là pour elle, que notre famille subsiste toujours.

Malgré cette séparation, le couple que formait Renan Luce avec Lolita Séchan, la fille de Renaud, reste en effet bien soudé autour de leur fille. "La plus grande crainte dans une séparation, de faire du mal à son enfant, de la rendre triste, ce qui évidemment arrive mais monter par des gestes et des faits, un voyage ou passer du temps encore à trois c'est quelque chose qui a été important pour nous" assure-t-il.

Un concert avec orchestre

Une belle nouveauté que propose Renan Luce dans cette tournée, celle d'un orchestre, le Sinfonia Pop Orchestra, qui l'accompagne sur ses chansons.

Ce choix coulait de source pour le chanteur premièrement pour rester dans prolongement de ce disque au niveau de la texture et de l'orchestration, "pour retrouver ces couleurs présentes dans l'album".

Deuxièmement, il était important pour lui de "porter ces sentiments effectivement sombres mais de les sortir de manière tonitruante".

"Ce sont des sentiments vifs et je voulais les exprimer sous cette forme-là. Et sur scène, j'avais envie d'être entouré de cet orchestre qui est un orchestre jeune, composé d'artistes plein de passion et de fougue et qui m'aide dans l'expression de ces sentiments avec beaucoup de force" note-t-il.

Bien entendu, cette orchestration a nécessité quelques mois de préparations, notamment "pour essayer de trouver les couleurs qui donneraient à mes anciennes chansons un nouveau costume, de les amener dans cet univers orchestral".

Dans tous les cas, Renan compte en tirer un résultat différent que celui présenté dans ses quatre albums : "j'ai des chansons un peu plus sautillantes que dans ce dernier album, mais je trouve que même dans les chansons de ce dernier, quand on les écoute sur disque, elles ont une tonalité un peu cotonneuse. Alors que quand on les écoute sur scène, il y a tout de suite une ampleur différente".

Si vous souhaitez découvrir Renan Luce autrement, rendez-vous donc le 14 décembre au Cirque Royal à Bruxelles !

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK