Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Quelques conseils pour éviter l'épidémie de Gastro-entérite

Diarrhées, souvent accompagnées de douleurs abdominales et de vomissements… Pour la période post-fêtes, un invité pas vraiment souhaité débarque : la gastro-entérite.

Dernière HEURE: Une vague de gastros pour les premières semaines de janvier

En effet, chez nos voisins français, les cas de gastro-entérite se multiplient. Trois régions sont particulièrement concernées, la Nouvelle-Aquitaine, la Provence-Alpes-Côte d’Azur et le Grand Est. Le seuil épidémique est donc dépassé dans plusieurs régions, qui correspondent notamment à des destinations de vacances pour les Belges, de quoi craindre de nombreux cas chez nous pour les trois premières semaines de l’année 2020. “En France, de nombreuses régions sont frappées de plein fouet, comme la côte d’Azur. Après les sports d’hiver, on peut se douter que de nombreux Belges au contact de personnes ayant contracté le virus reviendront avec celui-ci. On peut donc s’attendre à une vague de gastros"

Les salles d’attente prises d’assaut

D’ailleurs, chez nous, les effets de l’épidémie se font déjà ressentir. En effet, de nombreuses pharmacies sont prises d’assaut et  les salles d’attente des médecins sont pleines à craquer , nous indique un médecin généraliste bruxellois basé à Laeken.

Par rapport aux années précédentes, le service des urgences de l’hôpital Erasme a enregistré une augmentation notoire. 

Ce sont elles en effet qui véhiculent le plus souvent les virus responsables de la gastro. Après un passage aux toilettes, au moment de la préparation des repas ou lorsque vous vous occupez de bébé, l’opération est toujours la même : eau chaude, savon, sans oublier un séchage soigneux… 

Pour éviter la contagion, il est fortement conseillé de se laver les mains plusieurs fois par jour.

 

L'avenir: Bilan avec un record le 26 février

L’année 2019 fut "chaude, ensoleillée et relativement sèche".

L’IRM dresse le bilan météo de la Belgique.

L’année 2019 aura été la quatrième année la plus chaude à Bruxelles (Uccle) depuis le début des observations en 1833, ex aequo avec 2007, ressort-il du bilan climatologique de l’Institut royal météorologique (IRM). La température annuelle moyenne à Uccle s’est élevée à 11,5 °C. En résumé, 2019 fut une année "chaude, ensoleillée et relativement sèche".

Température. L’année écoulée a connu quelques records de températures, notamment le 26 février, avec le mercure qui a grimpé jusqu’à 20,2 °C à Uccle. C’est la première fois depuis 1901 qu’un jour de printemps était observé en Belgique en hiver. Les Belges se souviendront également de la courte mais intense vague de chaleur autour du 25 juillet.

À cette date, une température maximale de 39,7 °C a été enregistrée. 

Sud Presse: Dès demain on solde tout même l'alimentaire

Les courses de fin d’année à peine terminées et nous revoilà déjà dans les starting-blocks

pour dénicher de bonnes affaires. À peine le temps de se reposer quelques heures et ce sera déjà les soldes d’hiver. Avec, paraît-il, de beaux stocks chez les commerçants.  

Avec de belles promotions à la clé dès le début Du 3 au 31 janvier 

Les premiers folders sont apparus dans nos boîtes aux lettres le 31 décembre : des promotions XXL, des 2 + 2 gratis, des moins 30, 40 et même 70 %. Notre porte-monnaie va encore souffrir.

D’autant que les stocks de vêtements d’hiver sont loin d’être épuisés, l’automne ayant été relativement doux et pluvieux en 2019. 

" Par rapport à l’année dernière, les stocks ont encore augmenté de 4 %. 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK