Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Pro League : retour au stade et premier bilan après 5 journées

Eby Brouzakis a livré son regard sport ce 14 septembre dans Le 8/9. Le chroniqueur a commenté le retour des supporters dans les stades en Belgique et le début du championnat après les cinq premières journées.

La décision avait été prise à la fin août et s'est désormais actée dans les tribunes ce second week-end de septembre : les supporters ont pu revenir encourager leur équipe aux bords des terrains en Belgique, pour la cinquième journée de Jupiler Pro League. Cette situation "a fait beaucoup de bien à tout le monde, tant aux joueurs qu'aux supporters" selon Eby Brouzakis, après des mois sans matchs ouverts au public suite à la pandémie de covid-19.

On parle en effet de 12.000 supporters au Standard et 6.000 étaient présents à Anderlecht hier et 3.500 à Zulte-Waregem.

"C'était plus gai de se sentir porté par le public. Je parle des joueurs mais aussi plus modestement des commentateurs. Franchement c'était très compliqué de faire vivre un match quand il n'y avait pas du tout de public derrière et surtout on a vu des sourires dans les yeux derrière les masques des supporters" confie le chroniqueur sportif.

Le huis-clos, handicapant pour les clubs au stade bouillant ?

Outre cette bonne nouvelle pour les amateurs de ballon rond, l'absence du public a, selon Eby, eu une incidence sur certains résultats. Cette incidence reste difficile à quantifier mais dans les stades réputés chauds, les huis-clos ont peut-être joué en défaveur de certains clubs. Le chroniqueur cite les exemples suivants : "Le Standard, Bruges, Charleroi quand le stade est bien rempli, ce sont des stades dans lesquels on sait mettre la pression sur le corps arbitral, sur l'adversaire aussi, on sait encourager son équipe".

L'exemple du Club de la Venise du Nord semble le plus énigmatique : sans supporters, le Club de Bruges a perdu deux matchs à domicile et a perdu la Coupe de Belgique face à l'Antwerp. Eby Brouzakis livre ainsi son analyse :

Sans supporters, le Club de Bruges était beaucoup moins performant.

"Ce week-end (avec les supporters) il s'est imposé (à domicile). Ce n'était que contre Waasland-Beveren mais il y avait quand même la manière (NDLR : victoire 4-1 pour les Blauw en Zwart) et on a senti qu'il se passait à nouveau quelque chose en termes de communion" ajoute-t-il.

Charleroi et le Standard sur la bonne pente

6 images
Retour au stade et premier bilan après 5 journées de championnat © VIRGINIE LEFOUR - BELGA
Retour au stade et premier bilan après 5 journées de championnat © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Il reste Beerschot vs Racing Genk ce 14 septembre mais du reste, la cinquième journée du championnat belge se clôture, l'occasion pour Eby Brouzakis de dresser un premier bilan de ce début de saison. 

Tout en haut du classement, avec un 15 sur 15 "Charleroi est parti pour peut-être rêver du titre" rappelle Eby qui avait récemment analysé les raisons de la bonne forme du club carolo. Des prestations solides et un seul but concédé en cinq matchs par les troupes de Karim Belhocine prouvent leur excellent début de saison.

En deuxième place, on retrouve le Standard de Liège avec 10 points. "Le bilan est correct, sans plus, mais une défaite à l'OHL qui fait un petit peu tâche. Mais on était très heureux de revoir Mehdi Carcela sur les terrains" note le chroniqueur. Le joueur marocain, réputé pour sa vivacité et sa technique balle au pied doit être plus souvent titulaire selon lui et prévient de ne pas trop le mettre sur le banc : "Lui ou Mbokani (...) ils ont peut-être besoin d'un peu moins s'entraîner mais tant qu'ils sont performants, ils doivent être sur le terrain". Philippe Montanier, le coach du Standard a malgré tout bien géré le cas Carcela en le faisant monter à la 80e car le joueur "a été éblouissant pendant dix minutes". "On devrait le revoir à son niveau grâce à l'entraîneur qui a su le prendre et le remettre dans l'équipe au bon moment" ajoute Eby.

Bruges et Anderlecht doivent confirmer

6 images
Retour au stade et premier bilan après 5 journées de championnat © BRUNO FAHY - BELGA
Retour au stade et premier bilan après 5 journées de championnat © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Ensuite viennent Courtrai et le Club de Bruges qui a donc retrouvé la manière et doit confirmer contre Zulte le week-end prochain.

Anderlecht qui gagne son premier match avec Vincent Kompany comme T1 est 6ème. Eby Brouzakis était d'ailleurs satisfait du jeu proposé par les mauves face au Cercle de Bruges.

Il souligne d'ailleurs la modestie de Kompany en revenant sur certaines décisions peu populaires alors qu'il a souvent été critiqué pour ses choix présomptueux. "Adrien Trebel cela fait un petit temps qu'il l'a remis alors que ce n'était pas la grande histoire d'amour. Il a relancé Ognjen Vranjes, il a relancé Zakaria Bakkali, il a fait des choix forts en excluant Peter Zulj du groupe". De plus, les consignes paraissent plus claires derrière et il y a moins d'hésitations. Bref cette remise en question et cette bonne prestation du Sporting d'Anderlecht reste à confirmer d'autant que le calendrier a été facile jusque-là pour les mauves et que le club bruxellois enchaînera ensuite les grosses rencontres en quelques semaines.

 

 

Tous les lundis, retrouvez le regard sport dans Le 8/9 avec David Jeanmotte, à suivre en radio sur VivaCité et en télé sur La Une.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK