Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Nous sommes encore tous gagas de la radio !

Petit détour par la librairie avec Audrey qui épingle pour nous la Une de vos Magazines.

Vers l'avenir"Nous sommes encore tous gagas de la radio"

L’échéance du plan de fréquences approche: le CSA étudie 123 projets de radios.Analyse du succès d’un média plus que centenaire.

 

LLe conseil supérieur de l’audiovisuel distribuera les fréquences FM et DAB + pour le 16 juillet au plus tard. Quelque 123 projets sont sous la loupe du CSA en ce moment. Il y a les chaînes de radios qui espèrent

 

conserver leur territoire, celles qui veulent changer de créneau, et des petites nouvelles, qui veulent obtenir une fréquence pour faire leur trou dans leur paysage audiovisuel belge. Pourquoi sont-ils si nombreux à vouloir une fréquence pour émettre?

N°1 de la confiance

Les chiffres répondent d’eux-mêmes, explique Francis Goffin, consultant radio pour la RTBF, pour Radio France et administrateur délégué de la coopérative MaRadio.be: " 80% des Belges écoutent la radio chaque semaine. Et partout en Europe, les études parviennent le même résultat: c’est le numéro 1 en termes de fiabilité, tandis que c’est en internet que le public a le moins confiance."

Ce sentiment de confiance, Francis Goffin l’explique par le média audio: "On n’impose pas l’image: il y a une relation intime, voire émotionnelle avec la voix. les auditeurs ont une radio préférée, voire deux." De plus, le média est très mobile, on peut l’écouter partout, il est gratuit, il divertit, informe et cultive, tout en instaurant une relation de confiance avec une voix qui s’adresse à nous.

Sud Presse"Nicolas reprend des forces grâce à des Carolos "

 

Pas facile de se remettre de pareille aventure ! Entre la faim, les épreuves sportives et la fatigue mentale, les candidats de " Koh-Lanta " en ressortent lessivés. Nicolas, lui, s’est fait notamment remarquer cette saison par son grand appétit qui était loin d’être assouvi sur l’île. Sportif au quotidien, il a perdu du poids et de la masse musculaire. Mais le Marcinellois a trouvé la solution pour retrouver la forme. On apprend qu’il se seraitassocié à la marque belge de compléments alimentaires QNT… Sur l’île de " Koh-Lanta ", chaque candidat arrivé au bout de son aventure y a laissé quelque chose. Et très souvent, c’est une bonne dizaine de kilos (voire beaucoup plus en fonction de la durée de leur séjour…) ! Du poids, mais aussi de la masse musculaire drastiquement perdue à force d’efforts physiques intenses, l’estomac vide.

Pour certains aventuriers, cette privation de nourriture est l’épreuve la plus insurmontable. Ce fut le cas de Nicolas, le candidat carolo. Ce papa de 36 ans, sportif au quotidien, s’est toujours présenté comme un " gros mangeur ".

Sud Presse"Laurent, Pirette et de Warzée ont vécu le Doudou de près"

 

Plus de 30.000 personnes étaient rassemblées sur la Grand-Place de Mons au moment fatidique de la ducasse : le combat du dragon contre saint Georges.

L’humoriste François Pirette, montois d’origine, était l’invité d’honneur 2019 du bourgmestre Nicolas Martin. En terrain connu, il n’a pas hésité à s’inviter dans l’arène pendant le combat. " J’ai eu beaucoup de chance d’avoir

 

vécu ça une fois dans ma vie, souligne-t-il. Je vis en France depuis 20 ans et quand on me demande ce qui me manque le plus de la Belgique, c’est qu’on ne s’amuse jamais aussi bien qu’en Belgique. J’en ai encore eu la confirmation aujourd’hui " Et d’ajouter : " Quand on approche de la semaine du Doudou, je me dis : allez, cette année, je vais rester tranquillement à la maison. Et puis, la veille je prends le train. Je ne peux pas résister… "

Jérôme de Warzée était, quant à lui, l’invité de l’échevin des fêtes. Lui aussi a côtoyé les acteurs de près pendant le combat.

Le prince Laurent était également de la partie. Il a assisté au combat du balcon de l’hôtel de ville, assis aux côtés du gouverneur du Hainaut, Tommy Leclercq. Le prince Laurent était accompagné de ses deux garçons, les jumeaux Nicolas et Aymeric.