Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Mondiaux de cyclisme : La tactique belge a connu ses limites, Julian Alaphilippe reconduit son titre

Dans le regard sport de ce matin, Eby Brouzakis, journaliste sportif et chroniqueur dans le 8/9, revient sur les Mondiaux de cyclisme qui ont pris fin ce dimanche 26 septembre avec une déception pour la Belgique et une victoire pour le Français Julian Alaphilippe.

Le saviez-vous ? Lors des courses qui opposent des équipes nationales, il n’y a pas d’oreillette, ce qui est très différent des courses traditionnelles dans lesquelles le directeur sportif peut donner des indications en cours de route. Il est donc très compliqué de changer la tactique initiale. Si l’on se fie aux interviews d’après course des Belges Wout Van Aert et Remco Evenepoel, la tactique de notre équipe nationale lors de cette course était de tout miser sur le grand favori Wout Van Aert. "Peut-être manquait-il un élément comme Philippe Gilbert pour jouer le rôle du capitaine d’équipe, du grand frère, en quelque sorte", explique Eby Brouzakis.


►►► A lire aussi : Mondiaux de cyclisme : La Belgique, battue sur ses terres, la tactique en cause ?


La tactique consistait donc à demander à Remco Evenepoel de se mettre au service de Van Aert et d’ainsi fatiguer ses adversaires. Le problème est que les choses se sont compliquées pour le favori qui a fini par se rendre compte qu’il n’avait plus les jambes pour assumer cette tactique. En effet, Eby Brouzakis explique que le Belge de 27 ans participe à toutes les courses dans l’optique de les gagner, et il a notamment performé à de nombreuses étapes lors du tour de Grande-Bretagne il y a deux semaines, ce qui l’a sans doute fatigué. À l’inverse, Julian Alaphilippe choisit ses courses au préalable afin de frapper fort et être en forme là où il choisit de participer.

Un titre mondial reconduit pour Julian Alaphilippe

Jasper Stuyven était une des alternatives du plan Van Aert mais a finalement terminé à la quatrième place. Le directeur sportif de Quickstep, équipe qui emploie Remco Evenepoel et Julian Alaphilippe pendant l’année, a expliqué qu’avec cette tactique, Remco Evenepoel a fait le jeu de Julian Alaphilippe. Et finalement, Julian Alaphilippe, même sans tactique, était bien au-dessus de la mêlée et a pu aller décrocher le titre de champion du monde au terme de 268 kilomètres d’une course éreintante entre Anvers à Louvain. Déjà champion en 2020, il reconduit son titre mondial et portera le maillot arc-en-ciel un an de plus !

Retrouvez le regard sport avec Eby Brouzakis, notre journaliste sportif maison, tous les lundis dans Le 8/9.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK