Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Méfiez-vous des arnaques aux locations de vacances

Comme tous les jours dans le 8/9, Cyril décortique la presse écrite et les sujets qui font la une de vos quotidiens. Ce jeudi matin, notre animateur vedette nous fait découvrir un article que l’on peut lire dans la Dernière Heure qui nous parle de plusieurs plateformes qui permettent de mettre en contact des propriétaires privés et des locataires. C’est notamment le cas d’Abritel. Le vacancier en quête d’une charmante maison, si possible avec piscine, surfe alors sur ces plateformes en quête du bien de ses rêves. Mais ce rêve peut rapidement se transformer en cauchemar si l’on ne prend pas certaines précautions.

Le mécanisme de l’arnaque n’est pas neuf et bien rodé.

Cyril explique : qu'avec le coronavirus, les vacances de nombreux Belges ont été chamboulées. Devant l’incertitude de prendre l’avion et la crainte de voir leur séjour annulé, de nombreux vacanciers ont opté pour des vacances plus proches, en Belgique ou dans les pays limitrophes.

Attention aux arnaques!

L’arnaqueur poste une fausse annonce sur le site et, lorsqu’un candidat mord à l’hameçon, le pseudo-propriétaire l’invite à passer en message privé pour poursuivre la discussion. Pour le rassurer, il lui indique alors que, si la location est disponible aux dates souhaitées par le vacancier, la transaction s’effectuera via la plateforme. Il envoie alors à sa victime un faux lien, ressemblant généralement à s’y méprendre à l’adresse du site, pour tenter de convaincre sa victime d’effectuer le paiement.

Tout semble presque réelle

Cyril poursuit en expliquant qu'une fausse confirmation est ensuite envoyée au vacancier, qui croit parfois jusqu’au départ qu’il passera son séjour dans la maison de ses rêves. Certains ne s’en rendent même compte qu’une fois sur place, à une adresse fictive. D’autres découvrent la supercherie en tentant de se reconnecter à leur compte sur la plateforme de réservation, où, bien évidemment, aucune trace de la transaction et de la réservation n’est disponible.  Parfois, la fraude est encore plus importante, allant jusqu’à usurper l’identité de vrais propriétaires loueurs, victimes collatérales de la tromperie. L'article complet est à découvrir dans La DH de ce jeudi matin.

Prenez donc garde et ne négociez jamais en direct avec un loueur s’il vous demande de passer en message privé. 

La revue de presse

c’est tous les jours de la semaine à 8h30 dans Le 8/9 en radio et en télé sur la Une. 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK