Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Maureen Louys et Prezy vous disent pourquoi The Voice Kids sera différent

Les animateurs Maureen Louys et Prezy étaient les invités du "8/9" pour évoquer le lancement de l'émission The Voice Kids qui démarre ce mardi 7 janvier à 20h20 sur la Une ! Ils ont notamment livré les différences entre The Voice et The Voice Kids.

Basée sur les mêmes ingrédients qui ont fait le succès mondial de l'émission, The Voice Kids vous propose des talents âgés de 8 à 14 ans.

Matthew Irons, Vitaa et Slimane sont les trois coachs qui sélectionneront les plus belles voix à l'aveugle. Pour quels talents se retourneront-ils ?

Toujours aux commandes, Maureen est rejointe cette saison par Prezy, l'un des visages de OUFtivi. Les deux animateurs nous proposent un avant-goût de ce nouveau format de The Voice. De fait, "c'est la huitième saison et la première de Kids" comme l'annonce l'animatrice de l'émission.

Les enfants, "ils n'ont pas de filtre"

Préparez-vous à une avalanche de jeunes talents mais aussi à des moments drôles et mignons !

Si les éditions précédentes, réservées aux adultes et accessibles dès 16 ans, nous ont réservé de grandes émotions et de grands frissons, celle réservée aux enfants et préadolescents vous étonnera à plus d'un titre.

Pour Maureen Louys, les interventions des enfants valent parfois le détour : "cela reste un concours de chant et c'est une émission familiale. Ce n'est pas une émission pour enfants. Mais avec les enfants c'est hyper sympa parce que la grande différence est qu'ils n'ont pas de filtre. Cela signifie que quand on pose la question, on a la réponse". Les adultes répondent quant à eux généralement avec une certaine retenue.

"Les enfants ils sont cash, c'est trop mignon" s'exclame-t-elle.

Le premier qui peut confirmer cette insouciance, c'est Prezy, qui accompagne les enfants juste avant leur montée sur scène : "le filtre je confirme, il n'y en a pas. Les enfants, ça ne ment pas. On ne peut pas mentir à des enfants. Soit ils t'aiment à 10 milliards de %, soit ils ne t'aiment pas et c'est aussi à 10 milliards de %".

Le nouveau venu dans l'émission semble très apprécié par les futurs jeunes talents : "certains me prenaient pour leur doudou et voulaient me ramener à leur maison". L'animateur d'OUFtivi permet ainsi de rassurer les enfants avant leur audition.

"Ce n'est pas l'École des fans"

On s'attache rapidement aux enfants, vu leur insouciance et leur sensibilité. Mais cela ne signifie pas pour autant que leur non sélection est difficile à digérer tant pour les talents que pour les animateurs.

Maureen assure :

Il y a des non-buzz. C'est comme pour la version adultes. Mais ce n'est pas "L'École des fans" non plus sinon ce ne serait pas The Voice Kids.

Elle nuance toutefois : "il y a évidemment des enfants qui sont déçus. C'est normal, c'est humain. Mais par contre ils passent à autre chose assez vite. En gros, ils s'amusent avant tout".

Elle fait part d'ailleurs de son expérience lors des enregistrements : "il y a parfois une petite larme ou l'autre, c'est le cas dans certains Blinds. Mais c'est vrai que quand ils ressortent, ils se souviennent de l'expérience et je pense qu'ils ne vont jamais se dire "mince je n'aurais pas dû le faire". Ils vont tous garder un souvenir de fou, donc dans l'ensemble je pense qu'ils gèrent bien (le choix des coachs)".

Sara De Paduwa, présente sur le plateau ajoute aussi un élément important : "Il y a un encadrement et il faut le spécifier." De fait, les enfants sont toujours suivis et ne sont jamais laissés seuls au cours de l'aventure.

The Voice Kids, un jeu avant tout

Les enfants, au contraire des adultes, prennent donc le challenge pour ce qu'est l'émission, un jeu.

Cela signifie que le stress se ressent moins chez eux comme le détaille Maureen Louys : "il n'y pas l'espèce de chape émotionnelle qui peut être difficile. Un adulte qui a un certain âge et qui a un boulot qui ne le botte pas, qui cristallise le truc et qui arrive alors que cela ne marche pas, c'est franchement dur à gérer".

L'enfant, au contraire, a encore toute la vie devant lui :

Un enfant on lui dit, "t'as 8 ans tu as une voix de dingue. T'as des dizaines d'années devant toi pour faire quelque chose". L'adulte qui fait The Voice, qui passe le blind et mise tout là-dessus, c'est vraiment dur".

Des talents exceptionnels

Même s'il leur manque encore un peu de technique et parfois de maturité, les enfants vous étonnerons par leur talent vocal parfois inné.

Maureen et Prezy ont d'ailleurs donné leur ressenti sur certains d'entre eux, c'est le cas pour Anouk, 13 ans, de Wanze. Prezy raconte : "pour l'anecdote, elle se remet beaucoup en question pourtant elle est hyper talentueuse".

Autre talent, celui de Félix et ses allures de rockeur : "il a une nonchalance, il arrive en disant "ouais c'est cool j'ai vu de la lumière je suis passé", c'est trop mignon" affirme Maureen.

On trouvera aussi des duos comme celui formé par Léa et Noa qui ont repris une chanson de Jenifer et... Slimane "elles étaient sous pression et pour lui aussi c'était un peu délicat de décider" prévient l'animatrice.

Changement aussi, qui dit enfants dit aussi... plus de chansons francophones, l'idéal pour chanter en même temps qu'eux !

Si vous souhaitez découvrir tous ces talents, rendez-vous ce mardi soir pour les premiers Blinds à 20h20 sur la Une !

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK