Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Marc Pinilla sur le nouvel album de Suarez : "C'est une prise de risques"

Marc Pinilla du groupe Suarez était l'invité du 8/9 pour leur nouvel album Vivant sorti depuis le 4 septembre, un album où le groupe s'est renouvelé avec notamment de nombreuses sonorités eighties et un visuel plus travaillé.

Le premier single de ce cinquième album est sorti il y a un an en radio, 10 ans. Vous connaissez également déjà les titres Cavale et Bienvenue.

Suarez vous donne aussi rendez-vous ce soir dès 20h50 sur la Une en télé et en radio sur VivaCité sur la Grand-Place de Bruxelles pour vivre ensemble la Fête de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Marc chantera aux côtés d'Alice On The Roof, Saule, Delta, Plastic Bertrand et bien d'autres.

Suarez sera en concert à l'Ancienne Belgique le 9 décembre 2021 et avant cette date aux Francofolies de Spa.

L'album du renouvellement

L'album Vivant devait porter à l'origine le nom de Cavale, comme l'un des singles. Mais Marc Pinilla a souhaité changer ce titre pendant le confinement. "Je trouvais que Cavale était un peu fuyant comme titre et j'avais vraiment besoin de me sentir vivant, de prendre des risques, d'oser faire autre chose. Prendre des risques et se sentir vivant, c'est ce qui a été fait dans ce disque. C'est très important en ce moment je trouve" révèle l'artiste belge.

En effet, Suarez se renouvelle dans ce cinquième album, une prise de risque tant dans l'écriture que la production mais dont le groupe avait besoin pour éviter de s'ennuyer. "Oser mettre des synthétiseurs années 80, oser partir dans une vraie production eighties à la fois dans Cavale mais aussi dans un cover de Sarà perché ti amo qui est vraiment un produit très années 80. Ce ne sont pas des automatismes habituels, ce n'est pas la manière d'écrire qu'on a eue sur les précédents albums et de produire qu'on a utilisée donc c'est une prise de risque" estime Marc. 

Cet album a été fait pour que l'on s'amuse à le faire, et que l'on s'éclate, que l'on se surprenne nous-mêmes et que l'on surprenne les gens qui nous suivent depuis le début.

Des images et un univers travaillés

L'image du groupe est elle aussi retravaillée. On perçoit un travail plus approfondi sur les visuels, tant sur la pochette où le chanteur s'est laissé pousser la moustache et est vêtu d'une chemise à fleurs pour ressembler à Magnum que dans les clips comme sur Dix ans où il s'est rasé le crâne ou celui de Cavale qui est truffé de références aux années 80. 

Marc Pinilla explique cette évolution : "Jusqu'à présent l'image c'était quelque chose de très laborieux pour moi c'était l'exercice qu'il fallait faire parce que c'était obligatoire d'avoir une pochette et un clip mais je n'avais jamais vraiment pris énormément de plaisir à le faire. L'époque veut que l'on fournisse énormément d'images, en 2020 internet, la société l'obligent. Alors j'ai pensé : 'Pourquoi pas s'en amuser de cette image et utiliser finalement tout ce que nous permet la technologie, la pilosité pour fournir une image et que le fait de la fabriquer soit ludique aussi'".

Le leader de Suarez souligne ainsi qu'un univers spécifique a été développé dans chaque clip et chaque chanson. "Je m'en suis amusé j'au pris énormément de plaisir à le faire" assure-t-il.

Suarez a hâte de retrouver la scène

Suarez compte toujours ses membres au complet et a hâte de retrouver la scène. Quand le covid-19 sera derrière nous, Marc l'affirme, ils seront "les premiers sur la balle et les premiers au front à faire des concerts".

Suarez se contente en attendant d'un bel événement puisqu'ils seront parmi les 13 groupes ou artistes de la partie pour Rendez-vous Grand-Place ce vendredi 25 septembre sur la Une à l'occasion de la Fête de la Fédération Wallonie-Bruxelles. "On a été répéter hier, la scène est magnifique. Effectivement le public a été un peu clairsemé (NDLR : un maximum de 400 personnes avec des groupes de 4 par table). Mon dernier souvenir de la Grand-Place c'était avec Stromae et Puggy et on avait dû fermer la Grand-Place (à cause du monde qui était venu) cette année-là. Aujourd'hui ce sera fermé aussi mais un peu différemment. Je me réjouis et en plus l'affiche est magnifique donc ce sera une belle soirée" promet Marc Pinilla.


►►► À lire aussi : Thomas Chaline révèle le portrait de Francis Cabrel et l'histoire derrière ses tubes


De plus, si le chanteur montois est heureux de retrouver le public c'est aussi pour une bonne raison : "Je ne sais pas si je peux le dévoiler, on ouvre le bal, donc je suis très content, j'adore commencer les spectacles".

"Laisser une trace de ce confinement sur un disque"

Marc Pinilla a également commenté deux titres étonnants qui se retrouvent sur l'album Vivant.

Il y a entre autres la cover de Sarà perché ti amo de Ricchi e Poveri. Marc dévoile la raison de ce choix de cover : "C'est une envie de faire un peu d'italien car je ne l'avais jamais fait. Je l'ai fait en espagnol, en français (NDLR : sur Porque Te Vas et Besame Mucho et L'amour à la plage). Les covers c'est l'exercice habituel sur chaque album, puis je suis un peu d'origine italienne donc je voulais rendre hommage à ces origines-là et cette chanson-là je la trouvais particulièrement touchante. La prod originale était un peu datée et passée et laissait libre cours à la réinterprétation donc cette cover m'a tendu les bras".

Enfin, la dernière plage de l'album est la version confinée de Dix ans que Marc avait offerte à VivaCité lors de l'émission VivaCité fête la musique 100% belge où il assure le chant et tous les instruments. "Je la trouvais bien et je voulais laisser une trace de ce confinement sur un disque, que ce soit écrit quelque part, qu'au moins quand on le ressortira dans vingt ans, s'il existe encore, on se rappellera qu'il est sorti pendant une période un peu particulière" déclare-t-il.

Nul doute que l'album Vivant devrait déjà marquer la carrière du groupe avec ses sonorités eighties qui font du bien dans une période où l'on a besoin de positivisme.

Retrouvez les premières versions live de ce nouvel album ce vendredi 25 septembre dès 20h50 sur la Une en télé et en radio sur VivaCité.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK