Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Les nouveaux trains de la SNCB arriveront avec deux ans de retard

D'après les informations de la DH, les nouvelles voitures M7 de la SNCB seront opérationnelles en mars 2023 au lieu de décembre 2021. Celles-ci ont été jugées notamment trop lentes au démarrage et leur rectification prend du temps à cause du personnel du constructeur Bombardier Transport mis en chômage temporaire rapporte Cyril ce 14 juillet dans la Revue de presse du 8/9.

La région bruxelloise a révélé la veille ses nouvelles rames de métro M7 qui garantissent une meilleure sécurité et luminosité pour les navetteurs. On apprend aujourd'hui que la SNCB a quant à elle encore des problèmes avec ses propres wagons M7, dont le projet date de 2015 et qui a déjà connu divers autres retards.

Un retard lié à des problèmes techniques et au covid-19

Ces voitures M7 ont pour le moment fait l'objet de tests uniquement sur la ligne Liège-Bruxelles. Ces trains peuvent rouler jusqu'à 200 km/h, sont équipés des systèmes de sécurité TBL1 + et ETCS et sont réputés hyper confortables avec une mise à disposition de la climatisation, du wifi et de plus de places.

"Mais le problème c'est qu'il y a énormément de retard. Il devait y avoir 445 voitures livrées. En fait en 2020 on n'en aura que 50 et les autres il faudra attendre 2023" remarque Cyril selon les informations de la DH.

La raison de ce retard d'au moins deux ans est la suivante : "Il y a eu des tests qui ont été effectués et la SNCB s'est rendue compte que certaines choses n'étaient pas optimales, entre autres la procédure de démarrage de ces trains qui n'était pas top et de fermeture des portes qui ne fonctionnait pas correctement non plus. Le constructeur Bombardier doit corriger. Le problème c'est que la crise du coronavirus est passée par là et il a dû mettre une partie du personnel en chômage temporaire, et donc le boulot n'avance pas, il faudra encore patienter deux ans". D'autres problèmes pour les trains de la SNCF et de la Deutsche Bahn concernant ce même constructeur rapporte le quotidien.

Le ministre fédéral des Transports a également commenté la situation, assurant que des indemnités en cas de retard avaient été prévues dans le contrat.

La SNCB possède en tout 357.722 places assises actuellement pour transporter environ 900.000 voyageurs par jour d'après la DH. Elle compte encore augmenter le nombre de voitures sur le réseau dans les prochaines années et réduire l'immobilisation de celles-ci de 17 à 13%.

Gianni Tabbone, porte-parole de l'ASBL navetteurs.be craint cependant qu'avec la fréquentation en baisse des trains en Belgique suite à la crise du covid-19, la SNCB finisse par annuler ces commandes.

Plus de news, c'est dans la revue de presse du 8/9

On retrouve également d'autres informations dans la presse comme l'été noir vécu par le tourisme à Bruxelles dans Le Soir ou l'augmentation des explorations sur la planète Mars dans La Libre Belgique.

 

 

La revue de presse, c'est tous les jours de la semaine à 8h30 dans Le 8/9.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK