Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Les douaniers ne peuvent plus vous poursuivre sur la route

L’information paraît invraisemblable, pourtant, elle est bien véridique. Les douaniers belges ne peuvent plus pratiquer de contrôle sur la voie publique. Ni piquet de grève, ni absentéisme ne sont en cause, mais un manquement dans… le Code de la route nous informe la Libre Belgique de ce jeudi.

C'est l'un des sujets que Cyril a choisi de commenter ce jeudi dans la revue de presse du 8/9.

Une info transmise en last minute

Ni piquet de grève, ni absentéisme n’en sont la cause. Mais bien un manquement dans… le Code de la route.

Depuis le 1er octobre, une adaptation dans le Moniteur belge permet aux véhicules considérés prioritaires d’enfreindre le Code de la route dans le cadre des missions urgentes. L’adaptation vise à simplifier le comportement que les usagers de la route doivent adopter lors du passage d’un véhicule de secours dans les files. L’idée, c’est que se crée un “couloir de secours”. Cette adaptation permet, notamment, à une ambulance de passer au feu rouge si elle est appelée pour une opération d’urgence.

La Libre Belgique écrit encore que l’autorisation d’infraction doit, en principe, concerner toutes les professions qui ont pour mission le maintien de l’ordre ou l’urgence sanitaire. Parmi ces professions, il y a les agents des douanes. Sauf que ces derniers ne sont pas mentionnés dans l’article paru au Moniteur belge.

"La loi considère toujours les véhicules des douaniers comme des véhicules prioritaires. Mais ce n’est pas le cas des agents de l’Administration générale des douanes et des accises" commente Cyril.


►►► A lire aussi Les Etats-Unis auront bientôt leurs propres douanes à Brussels Airport


Ainsi, les douaniers belges ne sont plus autorisés à enfreindre le Code de la route dans le cadre de l’exécution de leurs missions de service. Par conséquent, si un douanier se retrouve dans une situation où un contrôle pose problème, il sera dans l’incapacité de poursuivre le fraudeur potentiel.

"Dans l’attente d’une réponse sur la suite des opérations, le syndicat a appris, à la mi-journée, que désormais plus aucune mission de contrôle ni de conduite prioritaire n’était permise pour les agents des douanes"  Les opérations qui étaient momentanément suspendues sont interrompues jusqu’à nouvel ordre.

Plus d'infos dans le 8/9

L'article complet est à découvrir dans la Libre Belgique de ce jeudi 8 octobre.

La revue de presse, c’est tous les jours de la semaine à 8h30 dans le 8/9 en radio et en télé sur la Une.

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK