Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Les deux sœurs se retrouvent... 47 ans après leur abandon!

Petit détour par la librairie avec Audrey qui épingle pour nous les faits d'actualité qui font la Une des journaux. 

Sud Presse: ' Les deux sœurs se retrouvent... 47 ans après leur abandon!

Christine et Kim ont été abandonnées par leurs parents coréens en 1971. 47 ans plus tard, elles se sont retrouvées grâce à leur ADN. L’une est américaine, l’autre est belge.

C’est l’histoire incroyable de deux sœurs qui viennent de se retrouver… 47 ans plus tard. Christine Pennell (49 ans) est américaine et vit à Berlin, dans le Connecticut. Kim Haelen (47) est belge et habite à Oud-Turnhout près d’Anvers. Elles ont été abandonnées à un mois d’intervalle, le 3 novembre et le 3 décembre 1971 et devant deux gares coréennes situées à Daegu, à 300 km au sud-est de Séoul.

Sud Presse: ' Facture d’eau : la révolution proposée par les opérateurs "  

Va-t-on revoir en profondeur la manière dont on calcule le prix de l’eau ? Avant le scrutin, les opérateurs publics de l’eau ont remis un mémorandum aux différents partis politiques. Pour eux, il est temps de revoir des règles qui auront bientôt 15 ans. Et ils proposent des changements qui pourraient profondément modifier le montant que vous payez pour votre consommation d’eau…  

Et au coeur de vos quotidiens

Dernière Heure : '  La fin du ticket de caisse...  '

Dans ses 67 magasins, la chaîne de vêtements Zeb ne donne plus de ticket, préférant envoyer lafacture par courrier électronique. L’avantage est double : cela permet de lutter contre le gaspillage depapier, mais offre aussi au client une facilité de stockage de ses tickets, bien utile en cas d’échange ou de garantie à faire valoir.

Dernière Heure: Le drôle de parcours de la bière sans alcool : voici ce que devient l’alcool des boissons 0,0%

Oui, boire et conduire peuvent faire bon ménage. À condition d’opter pour la version sans alcool, bien entendu.

Ce que l’on sait moins, en revanche, c’est que pour produire sa version 0,0 %, Ab InBbev désalcoolise sa classique pils. Et si, jusqu’il y a peu, l’alcool ainsi retiré de la bière était considéré comme un déchet résiduel, ce n’est désormais plus le cas.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK