Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Les agents pénitentiaires veulent le Bermuda !

Petit détour par la librairie avec Thibaut ROLAND qui épingle pour nous la Une de vos Quotidiens.

Sud Presse" Les agents pénitentiaires veulent le bermuda"

Détenus et personnel des prisons n’ont pas échappé à la canicule la semaine dernière. Eux aussi ont beaucoup souffert. Aujourd’hui, c’est l’heure des réclamations.

Et Lantin demande l’installation de l’airco pour soulager le personnel et les détenus  

" Si, comme cela semble s’annoncer, on va vers des canicules répétées dans notre pays, il serait temps de penser à l’avenir et de prendre des dispositions ", nous confie Yves Dethier, président de la CGSP Lantin. " La semaine que l’on vient de vivre a été très difficile. Il faut songer à des adaptations, tant pour le personnel que pour les détenus ".

Et parmi les demandes qui seront formulées, il y aura le port du bermuda par le personnel. " On l’a déjà demandé par le passé mais cela nous a été refusé pour des raisons de sécurité ", poursuit Yves Dethier. " Mais je constate que des policiers portent le bermuda (ceux patrouillant à vélo notamment, NdlR), je ne vois donc pas pourquoi cela nous serait refusé. Les vieilles prisons comme celle de Lantin emmagasinent la chaleur ".

À la prison d’Andenne aussi, les agents pénitentiaires voudraient porter le bermuda, qui n’est pas repris dans l’uniforme officiel. Certains agents d’Andenne, la semaine dernière, ont trouvé la parade : ils retroussaient leur pantalon jusqu’aux genoux lorsqu’ils travaillaient sur section !

Le Soir"Un critérium, ça arrondit les fins de mois"

La ronde des critériums d’après-Tour est lancée, et elle peut être joliment rémunératrice pour les stars. 

Comment éviter le manque, cette étrange sensation de vide qui s’empare de chacun au bout du Tour de France ? Pour les coureurs avant tout, qui y trouvent une source de revenus complémentaires, mais aussi pour les amateurs de vélo qui espèrent prolonger les plaisirs estivaux, la ronde des critériums d’après-Tour est la bienvenue. Entre tradition un brin désuète et folklore sportif aux codes plus ou moins lisibles, ces courses de quelques dizaines de kilomètres seulement, une centaine tout au plus, sont totalement atypiques. Ni point UCI ni prime de victoire à la clé, puisque les coureurs conviés à la fête sont payés au préalable. Il est rare que les têtes d’affiche se tirent vraiment la bourre puisque le vainqueur est souvent désigné à l’avance, par les coureurs entre eux. Mais le public ne s’en formalise pas, il est avant tout là pour approcher, toucher parfois, les stars du Tour de France, qui tournicotent sur un circuit rikiki, 2-3 kilomètres le plus souvent. Une photo, un autographe, un selfie, un bisou peut-être, voilà l’enjeu pour les fans. Une tradition de plus en plus régionalisée

Huffpost"Tour de France: Bernard Canetti et sa pub "Comme j'aime" ne seront pas passés inaperçus"

Depuis le début de la Grande boucle, les spots publicitaires de ce programme minceur sont martelés à la télévision. Au point de rebuter les téléspectateurs.TÉLÉVISION - L’été, la chaleur et la télévision à l’heure de la sieste. C’est un rituel incontournable dans de nombreuses familles françaises: en juillet, 

France Télévisions tourne sans interruption dans le poste à la mi-journée, alors que les champions du Tour de France cycliste, affûtés comme jamais, se livrent un combat de tous les instants dans des cols aux noms légendaires. 

Sauf que cette année, un personnage qui n’avait pas grand-chose à voir avec les grimpeurs, baroudeurs, sprinteurs et autre maillot jaune s’est immiscé dans la discussion: Bernard Canetti. Cet homme, dont le nom vous est probablement devenu familier si vous avez regardé la Grande boucle 2019, est le PDG de “Comme j’aime”, un programme minceur dont les publicités sont passées sans arrêt durant la diffusion de la plus belle course cycliste au monde. 

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK