Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Le Standard et Anderlecht vont-ils rencontrer leurs objectifs en fin de saison ? Eby Brouzakis tente de répondre à la question

Un regard sport axé foot avec le Standard et Anderlecht, deux équipes qui vont courir jusqu’au bout pour décrocher un ticket.

D’un côté le Standard pour un quitte ou double et Anderlecht pour accéder aux play-offs. Eby Brouzakis journaliste et chroniqueur sportif pour le 8/9 apporte son analyse.

Quitte ou double côté liégeois

Selon Eby, " Le Standard a la chance de pouvoir encore sauver sa saison en remportant la finale de la coupe de Belgique contre Genk dans un mois ". Mais le Standard aurait tort de tout miser sur une rencontre. Le Top 4, c’est fini, et c’était l’ambition du Standard, une ambition qui n’a pas été rencontrée par les Liégeois. Plan B, il y a le Top 8 qui peut donner accès à l’Europa League mais le parcours est parsemé d’embûches. " Cela doit rester une ambition car en cas contraire, la saison des Liégeois s’arrêterait le 25 avril au soir de la finale de la coupe de Belgique " explique encore Eby.

" Or le Standard est pour l’instant 11e à 3 points du top 8. Et le Standard doit encore jouer Gand , aller à Eupen et recevoir le Beerschot. A priori, c’est abordable sauf que ces 3 équipes vont aussi tenter de s’accrocher à ce top 8. Donc une fin de saison très délicate pour le Standard. S’ils battent Genk en finale ils sauveront leur saison c’est sûr, et contre cette même équipe de Genk, vendredi, en championnat, les Liégeois ont montré qu’ils en étaient capables " précise Eby Brouzakis.

A noter que le Sporting de Charleroi n’a pas joué ce week-end à cause de la Covid, mais il lui reste 4 matches pour aller chercher ce top 8. " On n’imagine pas des Play off 2 sans Charleroi et le Standard ".

►►► A lire aussi Le Covid-19 continue de sévir au Sporting de Charleroi, Mehdi Bayat à son tour positif.

En finale, on pourrait assister à un véritable quitte ou double côté liégeois

" Adrien Trebel " sous les feux du projecteur

Et puis il y a le Sporting d’Anderlecht qui va lutter jusqu’au bout pour le top 4 et les POFFs 1. Il restait hier 4 matches aux mauves, autant de finales disait VK. Le premier a été bien négocié face à Zulte Waregem. Mais Ostende a aussi gagné à Mouscron, donc c’est statu quo et pour l’instant le Sporting est toujours 5e. " Et il va jouer à l’Antwerp, contre Bruges et à St Trond dans les 3 derniers matches ". Alors que Ostende va jouer contre Beveren, aller au Beerschot avant de recevoir le Cercle de Bruges. " Donc clairement avantage à Ostende dans ce dernier triptyque " .

Selon Eby Brouzakis : " Anderlecht aurait pu s’éviter pareil stress sans mêmes parler des nombreuses erreurs défensives qui cette saison ont coûté autant de buts, des nombreux buts encaissés en fin de rencontre. Mais bien de la gestion d’Adrien Trebel. Le joueur français a certes raté 11 matches pour blessure. Mais très souvent il a été titularisable, et ignoré par le coach et le staff du Sporting ".

Adrien Trebel est monté contre Genk et a failli inverser la tendance. " Ici face à Zulte Waregem il a été impliqué dans la victoire du Sporting. Statistique implacable : à chaque fois qu’il a été titularisé par Vincent Kompany, Anderlecht n’a pas été battu et cela n’a échappé à personne. Donc on se demande pourquoi, cet élément semble avoir si longtemps échapper à l’entraîneur. De l’avis de nombreux suiveurs, Trebel doit être le premier nom sur la feuille de match.

" Je reste personnellement convaincu qu’avec lui aussi souvent que possible sur le terrain, Anderlecht serait depuis longtemps dans le Top 4. Là il ne devrait plus trop quitter l’équipe " note encore Eby.

Mais cela pourrait être trop tard pour que les Mauves accrochent le top 4.

Retrouvez le regard sport avec Eby Brouzakis, notre journaliste sportif maison, tous les lundis dans Le 8/9.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK