Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Le Standard à la dérive, Anderlecht prend du galon : Eby Brouzakis donne son pronostic du Top 4

Au lendemain du Clasico, le "match à ne pas perdre", remporté finalement par Anderlecht, Eby Brouzakis nous livre son analyse de la rencontre ainsi que son pronostic des équipes qui composeront le top 4, à cinq journées de l’issue de la phase classique du championnat.

"C’était le match de la peur, le match à ne pas perdre. Seul le vainqueur allait faire une opération intéressanteUn match nul n’arrangeait personne dans ce match entre le 5e et le 10e", avance Eby Brouzakis. Un match qui aura donc vu ressortir Anderlecht avec 3 points supplémentaires au compteur, laissant un Standard déboussolé, pouvant certainement dire adieu au top 4 qu’il convoitait encore il y a peu.

Plusieurs constats à tirer pour le Standard

Après avoir signé quatre victoires de suite à ses débuts, le coach du Standard Mbaye Leye traîne finalement un bilan de 15 points sur 30, qui devient même inférieur à celui de son prédécesseur, Philippe Montanier. "Au début, il y a eu le choc psychologique et désormais, le Standard retombe dans ses travers", remarque le chroniqueur.


►►► A lire aussi : Clasico Standard-Anderlecht, Breda sur la faute de Lawrence : "La carte rouge est indiscutable"


4 petits points sur 21 et une dernière victoire remontant au 24 janvier face à Charleroi, un constat alarmant pour les Rouches dont le coach a reconnu à l’issue du match que le potentiel de ses joueurs était sans doute trop juste pour honorer cette ambition du top 4. "C’est la première fois qu’il parle de la sorte et on ne peut pas lui donner tort. Quand 2deux coachs n’y arrivent pas, c’est peut-être que le souci se situe ailleurs", constate-t-il.

Hier, le Standard a été battu par une équipe d’Anderlecht qui restait sur 5 mi-temps sans cadrer en championnat

3 images
Le Standard s’est incliné à domicile face à Anderlecht (1-3). © Belga / Bruno Fahy

Le pari réussi de Vincent Kompany

Le match était indécis, tendu et intense à défaut d’être flamboyant, rappelle Eby.

Il s’agit là également de la 4e victoire de la saison à l’extérieur pour Anderlecht, la dernière étant à Genk : "Six sur six à Genk et au Standard, c’est une moyenne quasi inespérée. Vincent Kompany a réussi son pari sur ce match-là", estime le journaliste sportif.

Le souci pour Kompany, c’est qu’à chaque fois qu’on la croit lancée, son équipe se plante dans la foulée. Et à chaque fois qu’on la croit larguée, elle sort un super résultat

3 images
© Belga / Bruno Fahy

Les pronostics d’Eby Brouzakis pour le Top 4

"Le Club de Bruges ça paraît clair qui possède encore 15 points d’avance sur l’Antwerp qui joue ce soir", avance Eby.

"Derrière, l’Antwerp en sera. Genk aussi. Et depuis hier je crois qu’Anderlecht complétera le tableau", continue-t-il.

Difficile d’entrevoir plus pour le Standard et Charleroi, qui avait pourtant débuté la saison en trombe, laissant encore le journaliste pantois : "Comment Charleroi a-t-il pu aligner un 18 sur 18 au début avant de sombrer ? Idem pour le Standard avec un 12 sur 12 pour Leye, puis un 4 sur 21. Le foot est bizarre, je m’y perds un peu", conclut-il.

Retrouvez le regard sport avec Eby Brouzakis, notre journaliste sportif maison, tous les lundis dans Le 8/9.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK