Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Le recueil signé Albert Algoud qui vous dira tout sur les fameux jurons du capitaine Haddock

L’humoriste français Albert Algoud était l’invité du 8/9 pour présenter son livre L’intégrale des jurons du Capitaine Haddock, qui renseigne l’étymologie de chaque insulte du célèbre compagnon de Tintin.

Mille millions de mille sabords, Tonnerre de Brest, Bachi-bouzouk… Vous connaissez tous les bons vieux jurons du Capitaine Haddock. Pourtant, au départ, rien ne présageait qu’Harchibald Haddock allait devenir l’un des personnages préférés des lecteurs de Tintin.

Connu pour ses sketches sur Canal + (Nulle part ailleurs), Albert Algoud a consacré de nombreux ouvrages à l’œuvre d’Hergé. Dans cet Haddock illustré, vous trouverez un lexique avec les étymologies, significations et emplois des termes chers au capitaine.

Tintinophile grâce aux enfants

Albert Algoud avait déjà sorti un livre sur les injures du capitaine Haddock. Cette intégrale vient compléter l’ensemble de ses jurons afin de célébrer les 80 ans de sa première apparition dans Les Aventures de Tintin.


►►► À lire aussi : BJ Scott : "Cette saison de The Voice est truffée de voix différentes et d’instruments originaux"


Comme bon nombre de Tintinophiles, l’humoriste et auteur français a été séduit par la fameuse bande dessinée d’Hergé à son enfance mais il succombe réellement grâce à ses élèves quand il était enseignant il y a quelques années. Il raconte : "J’avais piqué deux petits énergumènes au fond de la classe qui au lieu de suivre mon cours passionnant lisaient une BD, c’était Le crabe aux pinces d’or. Je leur dis : 'Bande de petits… Donnez-moi cet album, je vous le rendrai si vous répondez aux questions que je vous pose'. Je leur pose des questions, ils répondent et toute la classe, filles et garçons, répondent avec justesse. J’ai pensé qu’un auteur qui passionnait les gamins beaucoup plus que je ne pouvais le faire devait forcément être intéressant. C’est ainsi que je suis retombé dans Tintin".

Haddock et la Castafiore

Albert Algoud s’est également intéressé au professeur en écrivant sur deux autres personnages phares des Aventures de Tintin : le professeur Tournesol et la Castafiore.

Ce n’est d’ailleurs pas le capitaine Haddock qu’il préfère mais la Castafiore pour une raison singulière : "Elle est l’ultime castra de l’histoire de la musique. La seule femme qui pourrait avoir un rôle important dans l’histoire de Tintin n’en est pas une : elle est transgressive et transgenre".

Toutefois l’auteur français concède que le capitaine Haddock se démarque également par ses transgressions. "Quand il apparaît, il est totalement alcoolo, il est d’une violence inouïe contre Tintin, ce qui était à l’époque très original puisque c’était dans un magazine destiné aux enfants dans lequel Hergé avait mis en scène un personnage aussi singulier et transgressif" se remémore-t-il.

2 images
© Casterman

Faire rire avec des insultes originales

Si les jurons du capitaine Haddock appartiennent presque au patrimoine de la littérature française, c’est vraisemblablement grâce à leur "extraordinaire originalité" souligne Albert Algoud.

C’est de cette manière qu’il analyse ces insultes, qui au final n’en sont parfois pas vraiment, dans son recueil :

La grande force d’Hergé, qui s’adressait à des enfants il ne faut pas l’oublier, c’est de mettre dans la bouche du capitaine des mots ordinaires, ou sortis de l’usage, ou bizarres.

On peut en citer des nombreux dans ce sens comme ectoplasme, cataplasme, catachrèse, cercopithèque, schizophrène ou bachi-bouzouk. Ce dernier mot illustre d’ailleurs un bel exemple étymologique et de l’humour enfantin de ce personnage haut en couleur de l’univers de Tintin : "On sait qu’un bachi-bouzouk c’est un soldat irrégulier de l’armée ottomane qui était très cruel et qui s’est illustré par ses crimes donc c’est une insulte mais en même temps c’est très marrant dans la bouche du capitaine".

Une variété de jurons presque encyclopédique

Preuve irréfutable de la variété encyclopédique des jurons proférés par le capitaine Haddock sous la plume d’Hergé, Albert Algoud a procédé à diverses recherches pour identifier la provenance de certaines insultes, parfois bien précises et régionales. Difficile pour un Français comme lui de comprendre rapidement ce que signifie un Tchouk-tchouk-nougat par exemple. Cette expression issue des Flandres désignait autrefois un marchand ambulant, de tapis, qui se trimbalait de ville en ville pour vendre sa marchandise.

Mais c’est cette extraordinaire variété qui fascine l’auteur : "Le vocabulaire du capitaine Haddock emprunte à plein de registres : à la marine bien sûr avec 'flibustiers', 'pirate', 'frère de la côte', mais aussi à la science, à la géographie, à l’ethnologie ou à la zoologie avec beaucoup de noms d’animaux. On découvre un tas de choses et on enrichit son lexique en lisant Tintin".

On rit évidemment avec ce personnage rustre mais attachant qu’est le capitaine Haddock. Un exemple que relève Albert Algoud qui admire son autodérision : lorsque la Castafiore, qui ne prononce jamais correctement son nom l’appelle capitaine Harock, celui-ci répond avec humour : "Harock’n’roll".

Sacrebleu ! Replongez-vous en enfance avec L’intégrale des jurons du Capitaine Haddock.

Du lundi au vendredi, retrouvez l’invité du jour dans Le 8/9 à suivre sur VivaCité et en télé sur La Une. Pour connaître le programme de la semaine, c’est par ici.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK