Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Le cécifoot à l’honneur dans le regard sport d’Eby Brouzakis

Dans Le 8-9, Eby Brouzakis consacrait sa chronique du jour à un sport trop souvent méconnu : le cécifoot. Michel Bertinchamps, encadrant du club de Charleroi, nous évoque les rouages de ce sport pour déficients visuels.

Le cécifoot, c’est bien entendu du football, ou plutôt du mini-foot, pour personnes malvoyantes ou non-voyantes. "Tous les joueurs ont les yeux bandés étant donné les degrés de déficience visuelle différents afin que tous les joueurs soient sur un pied d’égalité. Par contre, le gardien est voyant", explique Michel Bertinchamps.

Divisé en trois zones, le terrain de 40m sur 20m présente un boarding sur les longueurs. Pour être plus facilement repéré grâce à l’audition aiguisée des joueurs, le ballon dispose quant à lui de grelots.

Les quatre joueurs de champs présents dans chaque équipe sont ainsi guidés par leur gardien dans la zone défensive, leur coach en zone médiane ainsi que d’un guide dans la zone offensive : "Ces guides se trouvent derrière le goal adverse. Ils dirigent les attaquants, leur signalent la distance, le moment de frappe ou encore le nombre de défenseurs devant eux. Les défenseurs doivent toujours se signaler", précise l’encadrant.

Les joueurs communiquent entre eux sur le terrain par toute une série de codes

1 images
© Stefan Groenveld

Un secteur en grande difficulté

"C’est un sport en grande difficulté actuellement. Les personnes voyantes ont déjà des difficultés pour trouver des moyens de s’entraîner. Si vous êtes déficient visuel, vous avez besoin d’un encadrant pour aller courir, faire du vélo ou toute autre activité, ils sont deux fois plus pénalisés", continue Michel Bertinchamps.


►►► À lire aussi : L’international belge et capitaine de Charleroi Cécifoot partage sa détresse : "La vie nous a privés d’un sens, voilà qu’on nous prive de notre oxygène, le handisport…"


Pour bénéficier d’une rentrée d’argent dans ce milieu en grande difficulté financière et être prêt lors du retour de la compétition, le club de Charleroi a récemment mis en place une vente aux enchères où ont été vendus une série de maillots dédicacés par des personnalités du monde du football (Dessoleil, Verschaeren, Wullaert notamment).

Les maillot dédicacés de Massimo Bruno et de Guillaume Gillet sont d’ailleurs toujours disponibles. Rendez-vous sur la page Facebook du club pour soutenir nos joueurs de cécifoot !

Retrouvez le regard sport avec Eby Brouzakis, notre journaliste sportif maison, tous les lundis dans Le 8/9.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK