Le 8/9

Plus d'infos

Le blues de la rentrée n'est pas une fatalité

Chaque année, après une longue pause de vacances bien méritées, le retour au travail est source de stress et de déprime pour une grande partie de la population.

A lire dans la Dernière Heure: Le Blues de la rentrée n'est pas une fatalité.

L‘angoisse de la reprise et le retour au rythme effréné de notre vie après l’avoir mise sur pause provoquent un état de blues temporaire qu’il est pourtant possible d’éviter. Ou en tout cas de minimiser, en se préparant au mieux à ce retour brutal à la réalité.

Vous appréhendez de rester coincé dans les embouteillages après deux semaines de calme, de crouler sous une boîte mail remplie, d’être perdu au milieu des tâches à réaliser et restées en suspens depuis plusieurs semaines et de ne pas avoir assez de cinq cafés pour tenir le coup ? Vous n’êtes sans doute pas seul. Des chercheurs espagnols ont estimé que 35 % des travailleurs entre 25 et 40 ans souffrent du syndrome post-vacances. Une sorte d’état d’inconfort provoqué par le retour au travail, un sentiment de blues qui existe bel et bien.

Si on était en congé toute l'année, on s'ennuierait

Allons dans La Libre: Au japon, une nouvelle prise de 1.5 millions d'euros pour le Roi du Thon

Un homme d’affaires japonais en vue, spécialisé dans les sushis et surnommé "le roi du thon", a payé dimanche 1,5 million d’euros pour un thon géant aux enchères du Nouvel An au principal marché au poisson de Tokyo.

Kiyoshi Kimura, patron de la chaîne de restaurants Sushi Zanmai, a payé 193 millions de yens (1,5 million d’euros) pour ce thon rouge pesant 276 kilogrammes et pêché cette année encore au large de la préfecture d’Aomori (nord du Japon).

L’an dernier, il avait payé un record de 2,7 millions d’euros pour un thon de 278 kg. En 2013, il avait également payé un prix record, plus de deux fois inférieur pour un thon moins gros, de 222 kg.

Oui c’est cher, n’est-ce pas ?

A découvrir dans Sud Presse: Walibi lance le Platinum Pass, l’abonnement… VIP !

Après avoir lancé en primeur, le Speedy Pass en 2013, Walibi poursuit les innovations. Qui peuvent plaire ou choquer comme c’était le cas avec ce coupe-file inspiré à l’époque des États-Unis. Cette fois, le parc brabançon wallon frappe fort en proposant ce qu’il appelle un "Platinum Pass".

Kesaco ? Il s’agit d’un sésame que n’auraient pas dédaigné Ali Baba et ses 40 voleurs ! Pour la bagatelle de 340 euros (299 € actuellement en promotion sur son site internet), Walibi Belgique vous propose ce qu’il appelle une expérience "ultra-VIP" "Une offre privilège pour une année sensationnelle", annonce-t-on au Parc.

Avec cet abonnement, vous bénéficiez en effet d’un accès illimité à Walibi et à Aqualibi pendant un an, y compris durant les nocturnes Halloween. "Sans oublier qu’avec un Speedy Pass inclus dans l’abonnement, à chaque visite, vous ne ferez jamais les files d’attente aux attractions", peut-on encore lire sur le site internet de Walibi Belgique.

Cerise sur le gâteau, le parking est également inclus.

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK