Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Le Belge redécouvre et embellit son propre jardin

Comme tous les jours dans le 8/9, Cyril décortique la presse écrite et les sujets qui font la une de vos quotidiens. Ce mercredi matin, notre animateur vedette nous fait découvrir un article que l’on peut lire dans les éditions Sud Presse sur le rôle du jardin dans la vie des Belges… et le comportement d’achat qui l’accompagne. Premier constat : notre jardin est moins grand.

Un record… aidé par le confinement.

Cyril explique : Notre jardin a baissé de 85 m² en 3 ans mais on y porte davantage d’attention. Aujourd’hui, 51 % des Belges passent plus de 25 % de leur temps libre dans le jardin. Les dépenses les plus importantes ? Pour les fleurs et les plantes

L’attention et l’importance qu’on lui donne ne cesse de grandir. L’étude prend également en compte les Belges qui n’ont pas de jardin mais un Avant le confinement dû à la pandémie de Covid-19, le nombre de Belges qui achetaient des produits de jardin sur internet était d’environ 32%, soit une augmentation de 22% par rapport à 2017. En raison des restrictions imposées, le nombre de Belges qui ont acheté des articles de jardin sur internet est passé à 37%, soit une augmentation d’environ 40% par rapport à 2017.

Le Belge a redécouvert son propre jardin.

Fait remarquable, cette tendance est apparue très clairement dans toutes les catégories d’âge", explique encore l’étude. Du côté de nos animateurs : Sarah aime beaucoup les jardins mais nous explique qu’elle n’a pas du tout la main verte. Par exemple : "Il faut éviter de m’offrir des fleurs car cela ne dure pas longtemps chez moi". Notre chroniqueuse cinéma, Cathy Immelen qui n’a pas de jardin car elle habite en ville a quant à elle commandé une multitude de bulbes qu’elle a planté dans des balconnières. "C’est vraiment mon plaisir de me lever le matin et de m’apercevoir que cela pousse" ajoute-t-elle.

Un refuge et une priorité Temps libre balcon.

De par l’évolution de l’urbanisation, ce groupe s’élargit de plus en plus, ce qui offre aussi des possibilités. Pourtant, nous voyons que seulement un quart des balcons possèdent une table, des chaises ou des plantes. Naturellement, l’orientation (Nord, Sud) du balcon est une donnée importante pour déterminer les possibilités.

Notre budget jardin est important.

Le chiffre total pour les articles de jardin est estimé à 3,6 milliards d’euros. Visiblement répartis sur différentes classes sociales mais c’est souvent le groupe des pensionnés qui dépense le plus. "Mais globalement, l’étude montre que le Belge a l’intention de porter davantage d’attention, d’argent et de temps à son jardin". Cela dit, il s’avère que ce sont plutôt les jeunes familles, de moins de 45 ans, qui prévoient de consacrer plus d’attention et d’argent au réaménagement du jardin.

Les dépenses les plus importantes ? Les plantes et les fleurs (38,3% du budget). 17,7% du budget concerne la décoration 3,6 milliards dépensés en un an pour le jardin et 25,5% du budget est consacré à l’entretien (produits, etc.). Dans le passé, on a parfois prétendu que des produits plus durables, comme le bois, ne pesaient pas lourd dans les décisions d’achat des consommateurs, mais en 2020, il semble que les Belges aient bien l’intention d’utiliser plus de produits naturels et écologiques. La forte attention portée au climat en 2019 semble avoir fait bouger l’opinion publique. Les Belges veulent également décorer avec goût leur jardin avec des ensembles de salon élégants, ou des jouets pour le jardin. Il est à noter qu’en raison d’une succession d’étés très chauds et secs, l’attention portée à l’irrigation mais aussi aux parasols et aux auvents est toujours à la hausse. L'article complet est à découvrir dans votre

La revue de presse, c’est tous les jours de la semaine à 8h30 dans Le 8/9 en radio et en télé sur la Une.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK