Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Le belge aime le fast-food mais essaie de manger sain !

;
4 images
; - © Tous droits réservés

Petit détour par la librairie avec Audrey qui épingle pour nous la Une de vos Quotidiens.

Sud Presse "Le belge aime le fast-food mais essaye de manger sain"

 

Journée internationale sans régime 

Ce lundi 6 mai marque la Journée internationale sans régime. Pour l’occasion, l’application sociale belge Twoo sort les résultats d’une enquête menée auprès de 2.000 Belges. Verdict ? Un Belge sur dix mange au fast-food au moins deux fois par semaine et neuf Belges sur dix affirment trouver le fast-food " bien ", voire " formidable " (10,6 %).Ce qui ne les empêche pas, pour la plupart, de tout de même faire attention à leur alimentation. " Pour 44,4 % des Belges, un mode de vie sain n’est pas pensable sans une alimentation saine. Plus de 8 Belges sur 10 (82,6 %) s’efforcent dès lors de manger sainement ", explique Lien Louwagie, porte-parole de Twoo.Et les chiffres le confirment : huit personnes sur dix essayent de faire attention à leurs habitudes alimentaires et de manger sain. Seuls 13 % des Belges sont végétariens ou végétaliens, et environ 64 % des 2.000 sondés tous sexes confondus ne se soucient pas de l’alimentation bio. " C’était assez étonnant, surtout par rapport aux modes actuelles. On voit que la plupart des gens ne se conforment pas aux nouvelles modes " nous confirme Alexandra Goffart, PR consultant chez Twoo.Pourtant, une hygiène de vie saine et le fait de prendre soin de soi-même jouent un rôle important dans la société actuelle. Selon le sondage, 57,1 % des Belges considèrent un style de vie malsain comme une " vraie calamité ". Si les femmes sont celles qui, chaque jour, font le plus attention à leur apparence, les hommes commencent également à le faire.

Sud Presse" cravates , foulards , les agents du Tec votent"

 

Le Tec s’apprête à rhabiller son personnel. Ou en tout cas à le doter de nouvelles cravates (pour les hommes) ou de nouveaux foulards (pour les femmes). Il a donc lancé une enquête auprès de tous ses agents, qui ont jusqu’à ce lundi 6 mai pour se prononcer. Le vote se fait uniquement en ligne.Pour présenter ces nouveaux accessoires vestimentaires, le Tec a fait appel à des volontaires parmi son personnel. Quelques-uns ont donc pris la pose. Ensuite, il est possible de tester sa propre combinaison en fonction du motif (mouvement, véhicule, réseau) et des différentes couleurs. En réalité, il s’agit de plusieurs nuances de bleu (bleu clair, bleu éléphant, bleu avio, bleu marine).

Dernière Heure"le belge peu friand des assurances décès"

 

L’assurance décès est l’un des produits les moins souscrits par les Belges, selon une enquête de l’assureur NN réalisée auprès d’un millier de Belges. Moins d’un Belge sur dix (9 %) a opté pour cette couverture destinée à prévoir une réserve financière en faveur de sa famille en cas de disparition prématurée du preneur du contrat.En soi, ce n’est pas étonnant. Un Belge sur deux ignore qu’un tel produit existe. Et la moitié qui en est informée ne voit pas vraiment la nécessité de prendre cette assurance en plus de la RC auto, omnium, habitation, voyage, annulation, qui sont bien plus prisées (voir notre infographie).Cela peut toutefois apparaître paradoxal puisque, dans le même temps, les Belges déclarent que leur famille est ce qu’il y a de plus précieux.

Le Soir" facebook s'attaque aux tests 'bidon' de personnalité

Amusants mais très indiscrets, les quiz qui pullulent sur le réseau social pourraient bien en disparaître.  Au détour d’un post Facebook, une question intrigante : à quel dinosaure de Jurassic World ressemblez-vous ? Ici un autre pour enfin savoir à quelle maison de l’univers de Game of Thrones on appartient. Ces tests de la personnalité, ultrapopulaires sur Facebook, risquent bien de disparaître du site.La semaine dernière, le réseau social a en effet annoncé que certaines " applications avec une utilité minimale comme les tests de personnalité pourraient ne plus être autorisés sur la plateforme ". Par voie de communiqué, Eddie O’Neil, Director, Product Management chez Facebook, a annoncé qu’à partir du 30 juillet, plusieurs API (des interfaces de programmation d’applications) ne seront plus accessibles. En d’autres mots, les applications externes à Facebook ne pourront plus récupérer autant de données qu’auparavant chez les utilisateurs du réseau social.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK