Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Le baby-boom du covid serait-il le fruit d'une perception subjective ?

Neuf mois après le confinement du printemps, on ne devrait finalement pas connaître une explosion des naissances en décembre et janvier.

La crise produirait même plutôt l’effet inverse : une baisse de la natalité. C'est sur cette information de nos confrères du Soir que Cyril a développé dans la revue de presse du 8/9.

 

Pas de conclusion hâtive.

Dans le contexte morose du printemps dernier, c’était l’une des projections  qui devaient redonner le sourire : un baby-boom aurait certainement lieu neuf mois après le début du confinement. L’absence de distractions extérieures et davantage de temps passé en intimité constituant un cocktail idéal pour la fécondité.

L’hypothèse semble d’ailleurs confortée par les témoignages de certains gynécologues et hôpitaux. La maternité de l’hôpital Sainte-Elisabeth à Namur confirme ainsi une hausse de son activité programmée dans les prochains mois, sans toutefois émettre de lien direct avec la crise ou le confinement écrit nos confrères du Soir.


►►► A lire aussi Quand le confinement humain booste la libido animale : petit carnet rose mondial des "bébés coronavirus"


Selon l’avis du docteur Thomas Pezin, chef de clinique d’obstétrique aux hôpitaux Iris Sud : " Nous sommes nombreux à avoir eu cette impression d’une hausse des grossesses juste après le premier confinement. Mais les chiffres montrent qu’il n’y a pas de réelle augmentation des grossesses, même plutôt une tendance à la baisse… " note encore le quotidien.

Trop tôt pour chiffrer

Une synthèse confirmée par le bureau du Plan. " Selon les études démographiques du moment, le confinement et la crise du covid vont plutôt mener à une diminution de la fécondité qu’à une explosion de naissances ", avance Marie Vandresse, démographe au sein de l’organisme public de prévision et d’analyse.

Différents facteurs mis en cause

L’une des questions qui se posent concerne notamment l’impact de la crise environnementale sur le nombre d’enfants désirés. Mais on n’a pas encore assez d’éléments pour y répondre. " précise le Soir.

Une chose semble néanmoins sûre pour l’experte en démographie : aucun baby-boom en vue, à un niveau global, en Belgique.

L’article complet est à découvrir dans les éditions Sud Presse de ce jeudi 26 novembre.

Pour connaître le programme de la semaine, c’est par ici.

Les titres à la "Une " de vos quotidiens

Tous les quotidiens reviennent sur le décès de Diego Maradona et titre à leur manière la super star du football. Ainsi dans Sud Presse, "Adios Diego" , l'avenir titre "Maradona Dieu et rock star" et enfin La DH les sports + titre "Adios l'artiste". 

La revue de presse, c’est tous les jours de la semaine à 8h30 dans Le 8/9 en radio et en télé sur la Une

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK