Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

La vente de fleurs en chute en 2020 malgré une hausse des ventes lors du déconfinement

Les fleuristes et vendeurs de plantes enregistrent une grande perte pour l’année 2020 annonce La DH. Découvrez les chiffres dans La Revue de presse du 8/9.

Les différents confinements ont engendré des pertes colossales pour de nombreux secteurs. On pense en premier lieu à l’HoReCa et la culture mais d’autres comme les ventes de fleurs et de plantes ont aussi été touchés.

Si les fleuristes sont considérés comme commerces essentiels et ont pu ouvrir pendant la majeure partie de la crise sanitaire, la situation était inverse pendant le premier confinement. Résultats : même pour plusieurs semaines de fermetures, le chiffre d’affaires a dégringolé.

Une surproduction qui entraîne la baisse des prix

D’après les chiffres du ConsumerScan récoltés auprès de 6000 ménages, publiés dans La DH, les dépenses de plantes d’ornement ont par exemple baissé de 12% entre juillet 2019 et juin 2020.


►►► À lire aussi : Le muguet symbole du 1er mai plus petit cette année mais au remarquable parfum


Lors du premier confinement, si ces commerces étaient fermés pour raison sanitaire, la production a quant à elle, continué à tourner. Lors de leur réouverture, les fleuristes et pépiniéristes ont donc constaté une diminution des prix, ce qui a bien sûr fait les affaires des consommateurs.

On le remarque particulièrement en Flandre, où les fleuristes ont enregistré une hausse de 16% des achats. Avec des prix inférieurs à 24%, les dépenses des clients ont tout de même chuté de 11% explique ainsi La DH.

1 images
© Kemal Yildirim / Getty Images

Une perte due à la fermeture au 1er confinement

Le commerce des fleurs a bien bourgeonné pendant la crise sanitaire, la population confinée se concentrant davantage sur son jardin. 67% des Belges auraient acheté des fleurs entre juillet 2019 et juin 2020 d’après le ConsumerScan. La majorité concernait des plantes d’intérieur (43%), suivies des fleurs coupées (38%), des arbres et plantes de jardin et des plantes pour balcons.

Pour les plantes d’intérieur, les orchidées sont les plus prisées, représentant 24% de ces ventes.

Sur le marché global de la vente de fleurs et de plantes, les fleuristes conservent leur place de leader du marché (34%) mais voient arriver derrière eux la grande distribution (29%) qui dépasse les jardineries (24%).

Au total, les ventes pour le secteur baissent entre 29 et 64%. Cette perte, même s’il y a donc eu un boom des ventes après le premier confinement, s’explique par l’impasse qui a été faite sur le 1er mai et la Fête des mères en 2020. L’année 2021 devrait donc en toute logique, mieux se dérouler.

Pour plus d’infos, suivez Le 8/9

Dans la presse du jour, on retrouve également d’autres nouvelles comme la manifestation au Bois de la Cambre dans Le Soir, le portrait de Frank Vandenbroucke dans La Libre, l’interview d’Hooverphonic, l’augmentation des foires aux vins en ligne dans Sudpresse, l’exercice d’intervention des pompiers dans les futures télécabines de Namur dans L’Avenir, le tourisme de la montagne qui espère attirer autant de visiteurs qu’en 2020 dans La DH.

La revue de presse, c’est tous les jours de la semaine à 8h30 dans Le 8/9 en radio et en télé sur la Une.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK