Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

La seconde édition de la Journée nationale du télétravail se tiendra ce mardi 22 septembre

Jamais une activité si sédentaire n’aura fait autant parler d’elle en matière de mobilité et de sécurité routière. 

S’il s’agissait déjà d’une règle dans certaines sociétés, du moins pour un ou plusieurs jours par semaine, la crise sanitaire a accéléré le mouvement dans les entreprises selon les informations de la DH  relayées par Thibaut Roland dans la revue de presse du 8/9 ce lundi 21 septembre.

Le télétravail s’est imposé grâce au coronavirus

"Avec la crise liée au Covid-19, des milliers de travailleurs se sont ainsi retrouvés coincés chez eux, avec leur seul ordinateur comme lien avec le travail" explique Thibaut Roland.

Le quotidien explique par ailleurs que le télétravail est une bénédiction pour certains, un nouveau problème d’organisation à régler pour d’autres. Toujours est-il que la formule s’est installée durant le lockdown, tout en gardant son importance depuis le début du déconfinement et des nouvelles mesures apparues depuis fin juillet. depuis fin juillet.

Force est de constater que cette formule plaît au plus grand nombre

Dans le cadre de la journée nationale du télétravail, qui n’a pas été inventée à la suite du confinement, l’institut Vias, le SPF Mobilité ou encore SD Worx ont réalisé une étude pour connaître les nouvelles habitudes des Belges en la matière. 

Le quotidien écrit encore que “La première chose à pointer, c’est que 22 % des travailleurs sont encore à temps plein en télétravail, note Benoît Godart, porte-parole de Vias. Cette tendance existait déjà avant le début de la crise : 33 % de Belges télétravaillaient au moins un jour par semaine, contre 22 % l’an dernier. À l’heure actuelle, ils sont encore 45 %, soit 2 fois plus que l’an dernier. Bref, de plus en plus de travailleurs se sont rendu compte qu’il leur était tout à fait possible de télétravailler.”


►►► À lire aussi :  Des lunettes vont bientôt détecter si vous procrastinez en télétravaillant


La Dernière Heure écrite encore que le principal argument pour continuer à travailler de chez soi, c’est le temps gagné par l’absence de trajets. “42 % des télétravailleurs considèrent que le gain de temps dû à l’absence de déplacements est la raison la plus importante pour continuer à télétravailler, apprend-on. Dans le même ordre d’idées, 31 % déclarent qu’ils sont moins (ou pas du tout) fatigués parce qu’ils ne doivent pas se déplacer.”

Plus d'infos dans le 8/9

L'article complet est à découvrir dans les éditions de la DH de ce lundi 21 septembre.

La revue de presse, c’est tous les jours de la semaine à 8h30 dans Le 8/9 en radio et en télé sur la Une.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK