Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

La prescription médicale sera bientôt reliée à votre carte d’identité, mais quels en sont les avantages ?

De nombreux Belges diront bientôt adieu à l’ordonnance papier. Ils pourront refuser la preuve papier de leur prescription électronique. Tout sera alors fait de manière numérique via la carte d’identité.

Mais quels sont les autres avantages pour les patients ? C’est l’un des sujets des éditions Sud Presse développé par Cyril dans la revue de presse du 8/9.

La prescription électronique, on y est aujourd’hui tous habitués.

Elle est obligatoire depuis ce 1er janvier. Jusqu’à présent, le médecin est obligé d’imprimer une preuve papier de prescription électronique et de la remettre au patient.

Tout cela va changer : dès le 15 septembre 2021, le patient pourra choisir librement de quitter le cabinet du prescripteur sans preuve papier de prescription électronique. C’est le patient qui choisit et il informera toujours le prescripteur de l’option qu’il a choisie peut-on lire dans les colonnes du quotidien.

"Concrètement, vous ne devrez plus aller avec le papier : vous savez qu’il existe déjà la prescription électronique mais votre médecin l’imprime pour vous et c’est toujours l’angoisse de perdre le document pour les plus distraits. Désormais votre prescription se trouvera sur votre carte d'identitéexplique Cyril sur le plateau du 8/9.

Le prescripteur est tenu d’informer correctement et pleinement le patient de ses droits, explique l’Institut National d’Assurance Maladie-Invalidité. Les choix s’offrant au patient pour retirer un produit chez le pharmacien seront donc encore plus nombreux qu’aujourd’hui.

Les possibilités actuelles continuent d’exister : une preuve papier de prescription électronique ou une preuve numérique de la prescription électronique note encore nos confrères de Sud Presse.


►►► A lire aussi Les nouveautés sur les ordonnances médicales

Objectif : libérer plus de temps pour les soins au patient

Pour l’Inami, cette dématérialisation des processus administratifs va augmenter la qualité des soins et d’améliorer la relation de confiance entre le patient et les prestataires de soins. "Elle facilitera également les soins à distance et l’observance thérapeutique" ajoute encore le quotidien.

Pour les pharmacies et médecins contactés, cela signera la fin des ordonnances perdues ou périmées.

L’article complet est à découvrir dans les éditions Sud Presse de ce mercredi 7 avril.

La revue de presse, c’est tous les jours de la semaine à 8h30 dans Le 8/9 en radio et en télé sur la Une.

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK