Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

L'hydrogène, une solution prometteuse pour la chaudière de demain

Afin de tourner peu à peu le dos aux énergies fossiles, Viessmann, producteur de solutions de chauffage et de refroidissement, mise entre autres sur la chaudière à hydrogène, considérée comme la chaudière du futur. Un sujet épinglé par Cyril Detaeye dans la revue de presse du jour du 8/9.

"Le point sur la chaudière du futur. C’est Viessmann qui la présente, c’est une chaudière qui fonctionne à l’hydrogène", commence alors Cyril en pointant l’article de la DH ce matin.

Afin de proposer aux consommateurs des sources d’énergies renouvelables et respectueuses de l’environnement, la chaudière à hydrogène est envisagée comme une solution pour le futur, assure-t-on chez Viessmann.

Plusieurs phases

"Nous sommes dans une première phase avec des modèles de chaudières capables de fonctionner à 10% avec un mélange d’hydrogène et de gaz naturel. D’ici quelques semaines, nous pourrons atteindre 20 à 30% et les chaudières à condensation fonctionnant avec 100% d’hydrogène devraient être mises sur le marché en 2023”, explique Patrick O, directeur général de Viessmann Belgium dans les colonnes du quotidien.

"Actuellement, l’utilisation de cette chaudière permet de réduire de 7% les émissions de CO2 sur un an. Au fur et à mesure, quand tout le monde y passera, ça fera pas mal d’émissions de CO2 en moins", ajoute Cyril.

Les avantages de l’hydrogène

L’hydrogène est avant tout un gaz. A la différence du gaz naturel, du gaz vert ou du biogaz, ou encore de l’énergie éolienne et solaire, l’hydrogène n’est pas une source d’énergie, mais bien un support énergétique. Il est donc possible d’extraire de l’énergie de l’hydrogène, mais aussi de la stocker, de la conserver ou de la brûler, comme les autres gaz.


►►► À lire aussi : Sauvons les ours des griffes de l’Homme : quels gestes peut-on adopter à notre échelle ?


"L’hydrogène n’est, en outre, pas toxique ou radioactif et ne nuit pas à la nature et à l’environnement. Ce nouveau combustible doit permettre de réduire considérablement les émissions de CO2 à très court terme. Les conduites de gaz actuelles peuvent déjà traiter jusqu’à 20 % d’hydrogène", ajoute Patrick O. Une source d'énergie qui contribuerait donc rapidement et efficacement à protéger la planète, selon les dires du directeur général.

"Problème, l’article ne mentionne par contre pas comment cela fonctionne malheureusement", finit par noter Cyril.

2 images
© Getty Images

L’article complet est à découvrir dans la DH de ce mercredi 24 février.

La revue de presse, c’est tous les jours de la semaine à 8h30 dans Le 8/9 en radio et en télé sur la Une.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK