Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Karine Le Marchand : sa nouvelle émission suscite déjà l’inquiétude

Karine Le Marchand ne manque pas de projets. Après "Opération renaissance" qui suivait le parcours de personnes obèses, place à "Transgenre", une émission qui inquiète déjà plusieurs associations LGBTQ +.

L’animatrice a annoncé le ton sur ses réseaux sociaux en annonçant le début du tournage de "Transgenre", une émission qui, comme son nom l’indique, suivra le parcours de trois personnes transgenres.

"Après plus d’un an d’enquête et de casting, sous le regard bienveillant de ma réalisatrice chouchoute Delphine Cinier, ça y est, on est partis pour quelques mois de tournage/montage exaltants. Merci à nos 3 témoins de me faire confiance et de m’ouvrir leur cœur. À découvrir dans quelques mois en prime Time sur M6 !", peut-on lire en légende du post préfaçant ce nouveau projet.


►►► À lire aussi : Tout en simplicité, Pierre Lizée livre un doux moment sur le titre "In Your Likeness" de Woodkid


Si la présentatrice phare de M6 annonce vouloir "essayer de faire évoluer le regard des gens sur ce/ceux qu’ils méconnaissent", plusieurs associations LGBTQ + ont déjà manifesté leur inquiétude quant à la manière dont seront dépeintes les personnes transgenres, craignant une émission voyeuriste, maladroite ou entretenant les clichés.

En mauvaise posture

Des doutes faisant suite au déferlement de critiques dont fut victime "Opération renaissance", précédente émission animée par l’animatrice du pendant français de "L’Amour est dans le pré".

Plusieurs associations anti-grossophobie avaient alors jugé l’émission infantilisante et violente. Face aux mauvaises audiences, le programme avait d’ailleurs été réduit de 5 à 3 primes.

Mais si les associations LGBTQ + se montrent aussi méfiantes, c’est aussi pour les termes et propos que Karine Le Marchand a déjà pu avoir par le passé. Il y a quelques années, les associations avaient reproché à l’animatrice de qualifier de "gay à l’envers" un candidat de "L’Amour est dans le pré" qui ne correspondait pas aux clichés qu’elle avait en tête.

Tandis qu’elles regrettaient, pas plus tard que la semaine dernière, de voir Karine Le Marchand préférer user de toutes les périphrases possibles, plutôt que d’utiliser le mot "lesbienne" pour parler de Delphine, première candidate lesbienne de l’émission.

Si l’animatrice n’a pas encore réagi à ces inquiétudes, nul doute que ce projet d’émission fait déjà couler beaucoup d’encre…

Plus d’infos sur la télévision dans le Zap télé

Pour plus d’informations sur les buzz ou les flops en télévision, suivez le Zap télé dans Le 8/9 tous les jours de la semaine en radio sur VivaCité et en télévision sur la Une.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK