Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Julien Sandrel : son roman touchant sur la paternité, qu’elle soit de sang ou de cœur

Julien Sandrel était l’invité du 8/9 pour présenter son nouveau livre Vers le soleil paru depuis le 24 février, un roman qui pose son regard sur les liens familiaux que l’on construit avec ses proches, et ce à travers les couleurs de l’Italie.

L’auteur des best-sellers La chambre des merveilles et La vie qui m’attendait est de retour avec un nouveau roman : Vers le soleil.

Tess part tranquillement rejoindre sa fille Sienna et son oncle Sacha en Toscane mais rien ne se passe comme prévu.

Alors que Tess fait étape chez sa meilleure amie à Gênes, le pont de la ville s’effondre et Tess est portée disparue.

Lorsque Sacha apprend la nouvelle, c’est la catastrophe ! En vérité, il n’est pas l’oncle de Sienna. Tess l’a engagé en tant qu’acteur pour jouer ce rôle quelques jours par mois depuis 3 ans.

Quel lourd secret se cache derrière ce mensonge ? Pourquoi Sacha a-t-il été engagé par Tess ? Qu’arrivera-t-il à Sienna si Tess ne s’en sort pas vivante ?

Le succès de "La chambre des merveilles"

Julien Sandrel, 41 ans, propose déjà son quatrième roman, 4 ans après le tout premier, La chambre des merveilles, qui a connu un succès fulgurant et qui lui a permis de se consacrer entièrement à l’écriture, lui qui travaillait auparavant depuis une quinzaine d’années en entreprise. Devenir écrivain c’était en effet un "rêve de gosse". "Je suis scientifique de formation. Quand j’ai eu 35-40 ans, je me suis dit qu’il était peut-être temps de se reconnecter à mes rêves d’enfant et en haut de la liste, il y avait devenir écrivain. Je me suis lancé et c’est ainsi qu’est née La chambre des merveilles" raconte-t-il.


►►► À lire aussi : Adrien Devyver : "Cela a toujours été dans mon ADN de devenir un bon papa"


Ce roman est d’ailleurs adapté au cinéma par Lisa Azuelos (LOL, Mon bébé,…). Le tournage est presque terminé annonce d’ailleurs le romancier. Alexandra Lamy joue la maman d’un enfant plongé dans le coma, victime d’un accident au début de l’histoire, et Muriel Robin sa grand-mère. La mère essaie de vivre la liste des rêves de son fils et de les lui raconter pour qu’il se réveille enfin. L’écrivain est ravi, présageant qu’il sera à la fois drôle et émouvant.

S’inspirer de la chute du pont de Gênes

Après Les étincelles sorti en 2020, Julien Sandrel vous embarque dans une nouvelle histoire intrigante, résiliente et touchante avec Vers le soleil. Le point de départ de cette histoire fait écho à l’accident du pont Morandi de Gênes en 2018.

Il explique la genèse de ce récit pourtant fictionnel : "J’avais envie d’écrire un livre sur la paternité et la naissance des liens entre un père et un enfant. Le déclic de l’histoire est venu quand je suis parti en vacances en Toscane en famille à l’été 2019. Quand on s’y rend depuis la France en voiture, on est obligé de passer par la ville de Gênes. En 2019 le pont était déjà effondré depuis un an mais l’absence de ce pont envahissait tout l’espace et mes enfants ont eu cette phrase simple et juste : En fait cela aurait pu être nous. C’est vrai que les victimes du pont de Gênes étaient essentiellement des familles qui allaient vers le soleil en vacances et qui se sont retrouvées au mauvais endroit au mauvais moment. Tout cela a travaillé dans ma tête".

Malgré cette catastrophe effroyable, le romancier souhaitait proposer un livre lumineux, en phase avec la beauté de la Toscane et de son terroir et avec la paternité, l’effondrement du pont servant de toile de fond à l’histoire.

Le jour où la vie bascule

L’auteur mêle la question de la paternité à travers le rôle le Sacha, le faux oncle de Sienna, la fille de Tess. Sacha est en réalité un comédien payé par cette dernière pour se faire passer pour un membre de sa famille. Cette intrigue est venue dans l’esprit de Julien Sandrel après avoir visionné un reportage au Japon sur des acteurs payés pour jouer un rôle dans la vraie vie, comme le cas d’une jeune femme qui ne voulait pas que sa belle famille rencontre sa propre famille, faisant appel à vingtaine d’acteurs pour son mariage. Pourquoi cacher sa véritable existence et comment se sentent les acteurs qui doivent mentir à l’entourage ? Ce sont ces questions qu’aborde l’auteur dans Vers le soleil.

Au début du roman, il insiste sur l’impact psychologique que peut avoir un câlin, qui peut à tout moment être le dernier. "Se prendre dans les bras dans la période que l’on vit actuellement c’est quelque chose qui manque terriblement. On voit bien quand on interdit notamment les gens aux étreintes à l’hôpital que c’est quelque chose de terrible. C’est très important pour moi les câlins avec mes enfants et avec tout le monde" souffle-t-il. "On ne se rend pas compte de l’importance des petits bonheurs du quotidien et de l’importance de ce genre de geste avec les gens qu’on aime". C’est d’ailleurs une posture habituelle chez cet auteur :

J’aime explorer dans ces romans quand il y a un avant et un après, où la vie bascule d’un côté ou d’un autre et qu’on est obligé de se remettre en question et de revoir ses priorités de vie.

Une écriture au service du lecteur

Aucune adaptation n’est encore sur la table pour ce nouveau livre affirme Julien Sandrel, malgré son style d’écriture très visuel. L’auteur se démarque aussi par sa prose simple, sans tournures lourdes mais chargées toutefois d’un impact émotionnel, une écriture qui lui est tout à fait naturelle : "C’est comme cela que j’écris et c’est ce que j’aime lire aussi. En tant que lecteur j’aime les histoires pas trop compliquées en termes d’écriture et dans lesquelles on se laisse emporter et captiver […] tenu par la main de la première à la dernière page et c’est ce que j’essaie de faire".

Vers le soleil devrait aussi vous emmener avec douceur tout droit dans les campagnes toscanes et vous conter comment, malgré un drame terrible, on peut ensuite vivre des instants de bonheur familiaux.

Du lundi au vendredi, retrouvez l’invité du jour dans Le 8/9 à suivre sur VivaCité et en télé sur La Une. Pour connaître le programme de la semaine, c’est par ici.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK