Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Jane Fonda révèle son astuce pour affronter les scènes de nu : "J’avais tellement peur"

A l’occasion de la sortie de son livre "Que faire ?", Jane Fonda a accordé une interview pour "C à vous". L’actrice de 83 ans y a notamment évoqué une anecdote étonnante du tournage de Barbarella, sorti en 1968.

Après avoir affolé de nombreux fans sur la toile avec une toute nouvelle coupe de cheveux, Jane Fonda était invitée ce lundi à la table d’Anne-Élisabeth Lemoine et de ses chroniqueurs pour promouvoir son livre "Que faire ?", sorti aux éditions Albin Michel.

Dans cet ouvrage, l’actrice américaine, féministe et militante, revient sur son engagement dans la lutte contre le réchauffement climatique en donnant la parole à des spécialistes.

En 2019, elle manifestait notamment chaque vendredi en manteau rouge devant le Capitole à Washington pour protester contre l’immobilisme des responsables politiques face aux dangers du changement climatique. Un militantisme acharné qui lui avait d’ailleurs valu plusieurs arrestations par les autorités américaines.


►►► À lire aussi : Jane Fonda : retour sur 50 ans d’une carrière engagée


Durant l’interview, Jane Fonda est logiquement revenue sur le sujet, avant d’évoquer la présidence de Biden et la lutte contre le Covid-19 aux Etats-Unis. La fille d’Henry Fonda, autre légende du cinéma hollywoodien a également été interrogée sur son amitié avec l’actrice Simone Signoret et son lien fort avec la France, pays dans lequel elle a vécu huit ans.

Mais c’est en racontant une anecdote de tournage étonnante que la comédienne oscarisée, en grande forme, s’est beaucoup amusée. Elle qui tenait le rôle principal dans Barbarella, long-métrage de son ex-mari Roger Vadim sorti en 1968.

1 images
Jane Fonda dans "Barbarella" en 1968, réalisé par le Français Roger Vadim. © Getty Images

Ivre sur le tournage ?

"Est-ce que c’est vrai que sur les conseils de Roger Vadim vous étiez quelques fois ivre sur le tournage ?", lui demande alors Pierre Lescure, président du festival de Cannes et chroniqueur dans l’émission.

Tout sourire, l’actrice lui répond : "Ce n’était pas sur ses conseils, il ne le savait pas. Quand je devais être nue dans une scène, ce n’était pas facile parce que je suis très pudique…"

J’avais tellement peur que je devais boire de la vodka pour me détendre et ne pas être effarée

"En fait, on a tourné la première scène où j’étais nue au tout début, mais il s’est passé quelque chose, il a fallu refaire la scène le lendemain. Alors me voilà de nouveau, j’avais peur et en plus j’avais la gueule de bois. Oh mon dieu, j’avais la gueule de bois et je me suis resaoulée pour ne pas avoir peur. Donc, la scène que vous voyez dans le film, c’est une Jane Fonda saoule avec la gueule de bois", conclut-elle à la fois gênée et amusée.

De quoi revoir l’un des premiers films d’heroic fantasy d’un nouvel œil !

Plus d’infos sur la télévision dans le Zap télé

Pour plus d’informations sur les buzz ou les flops en télévision, suivez le Zap télé dans Le 8/9 tous les jours de la semaine en radio sur VivaCité et en télévision sur la Une.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK