Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Frédéric Waseige raconte son plus beau souvenir de foot : "J’en ai encore la chair de poule"

Frédéric Waseige était l'invité du 8/9 pour présenter son nouveau livre Un monde de foot, dans lequel il recense ses chroniques sur le monde du ballon rond, tant sur qu'en dehors du terrain mais aussi ses plus beaux souvenirs, comme la victoire de Leicester en 2016.

Après une carrière en tant que footballeur professionnel, Frédéric Waseige est devenu journaliste et commentateur sportif à BeTV et est consultant pour la RTBF notamment dans l’émission La Tribune.

Dans ce livre, Frédéric Waseige vous raconte tout ce qui a pu se passer hors caméras : des rencontres, l’avant et l’après interview, le dessous des cartes, l’argent qui salit le sport mais aussi et surtout l’amour du jeu, des joueurs et des supporters !

Ses prévisions pour l'Euro

L’Euro 2020, reporté d'un an suite à la pandémie, démarre ce 11 juin 2021. Frédéric Waseige est, tout comme nos animateurs qui participent au Pronos Challenge, évidemment heureux de pouvoir suivre cette grande fête du foot. "Avoir autant de matchs de qualité avec les meilleurs joueurs du monde en si peu de temps, on va bien s'amuser forcément. Et puis il y a l'aspect émotionnel de la Belgique avec des moments où on est tous ensemble" déclare-t-il.

Selon le consultant de la RTBF, tout comme l'ont avancé Dries Mertens et Jan Vertonghen en conférence de presse, d'autres équipes sont toutefois mieux placées pour gagner la compétition que la Belgique. Mais le rêve de sacre est loin d'être utopique pour une raison bien précise : l'expérience collective. "Regardez la France, le Portugal : quand vous regardez les noms, (sur le papier), c'est injouable. Sauf que ce ne sont pas les meilleurs joueurs qui font la meilleure équipe. C'est notre chance parce qu'on n'a peut-être pas les plus grands nom mais on a le vécu commun".

Concernant les blessures d'Eden Hazard, Kevin De Bruyne et Axel Witsel, le journaliste belge de 56 ans reste nuancé : "Ce sera plus compliqué au début parce qu'on n'a trois joueurs de classe mondiale qui ne seront pas là. Mais cela peut être un gros atout parce qu'on a un groupe qui n'est pas très fort, une victoire devrait suffire. Et donc ils pourront se réparer à leur aise et arriver pour la touche finale, c'est-à-dire le gagner".

3 images
© Remy Peeters

L'amour du football, la haine de l'argent

Frédéric Waseige s'est toujours distingué dans son métier par ses fines analyses tactiques et techniques. Pas étonnant donc de le voir sortir déjà son deuxième recueil de chroniques, même si le principal intéressé en restait le premier surpris lorsqu'on l'a contacté pour un premier ouvrage. "On m'appelle pour me demander d'écrire un livre. Je réponds que je n'ai pas le temps. Par contre on me propose après un best of de mes chroniques, quel honneur" se souvient-t-il.

Dans Monde de foot, le journaliste et consultant analyse les différents exploits sportifs du ballon rond mais aussi ses à-côtés. S'il devait retenir une chronique, ce serait notamment celle où il se désespère que le foot devienne le miroir de la vie alors que "le football, c'est normalement une parenthèse enchantée".

Pour l'ancien joueur du RFC Liège, le bonheur du foot, c'est le terrain et les supporters, le malheur, c'est l'argent. "Je parle beaucoup d'amour du football, du jeu, entre les tribunes et le terrain, ce n'est que ça, l'amour des enfants qui viennent jouer au foot aussi. Tant que le foot sera joué par des humains, ce sera un plaisir mais il ne faut pas oublier toutes les saloperies autour comme la place des agents, c'est pour pleurer, car parfois l'essentiel ne devient plus le terrain mais tout ce qu'il y a autour".

Jean-Luc Fonck dans le recueil de Fred Waseige

Le franc-parler du fils de l'ancien sélectionneur national Robert Waseige est d'ailleurs la marque de fabrique de ses chroniques. "Autant être soi-même et parfois cela part dans tous les sens" justifie-t-il, pointant son 'guide spirituel' qui l'aide à ne pas se prendre au sérieux tout en restant pertinent : Jean-Luc Fonck !


►►► À lire aussi : Patrick Bruel sur son dernier single : "Il y a eu un engouement, de ma maison de disques à ma famille"


Notre Jean-Luc national figure en effet dans le livre de Frédéric Waseige parmi une douzaine d'invités. "Ce sont tous des gens qui à des degrés divers m'ont marqué, ému, épaté, ont fait du bien à ma vie et il en fait partie" assure-t-il. Il se souvient d'ailleurs avoir assisté avec son fils à une représentation de la pièce de théâtre Nooooooon, pas euxdu chanteur et humoriste. "Pendant 1h15-1h30 mon fils et moi on riait des mêmes choses. Il faut être fort pour faire rire un mec de 40 et un gamin de 15 ans".

3 images
© Christophe Ketels / Belga

La ville bleue

Dans Monde de foot, Frédéric Waseige évoque son plus beau souvenir de journaliste, celui de 'la ville bleue', Leicester lors de son sacre de champion d'Angleterre en 2015-2016. "C'était une petite équipe avec pas trop de budget qui écrase tous ces gens dont l'argent viennent de partout, des multimilliardaires comme les Manchester ou les clubs de Londres. Quel bonheur ! On se dit que les petits peuvent encore gagner à la fin. On m'envoie donc là-bas pour commenter le match du titre et je sors de la gare et tout est bleu. Les robes de mariées dans les vitrines sont bleues, les chiens sont bleus" raconte-t-il.

Plus fort encore, il tombe ce jour-là sur... des supporters italiens qui avaient fait le trajet en voiture jusque Leicester sans ticket pour le match. "Je leur demande ce qu'ils font là. Ils répondent : on est venu parce qu'on est tellement content que c'est un petit club qui gagne à la fin, ce club nous redonne espoir" révèle-t-il. 

J'en ai encore la chair de poule parce que c'est la magie du foot. Cela redonne foi parce que la vérité viendra toujours de la rue et des tribunes, ce sont ces gens-là qui maintiennent le degré d'humanité et de plaisir dans le football.

"Je préfère parler de cette anecdote dans ma chronique que de commencer à parler 442 on s'en fout" lâche encore le consultant, prêt à vibrer pour les exploits de nos Diables... sur le terrain !

Du lundi au vendredi, retrouvez l’invité du jour dans Le 8/9 à suivre sur VivaCité et en télé sur La Une. Pour connaître le programme de la semaine, c’est par ici.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK