Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Florent Pagny : "Je ne ferai jamais mes adieux à la scène"

C’est LA sortie événement de ce début d’automne : Florent Pagny revient avec L’Avenir, un 20e album qui célèbre au passage ses 60 ans. Invité dans Le 8/9 avec Cyril et dans Yes Week-End avec Bruno Tummers, il a évoqué la création de ce disque.

Quelques mois après L’Instinct, Florent Pagny dévoile un nouveau single : L’Avenir, un titre extrait du même nom que l’album. Avec L’Avenir, dont les paroles sont écrites par Serge Lama, Florent Pagny imagine le futur de notre société de façon optimiste.

Dans ce nouveau disque sorti ce 2 octobre, toutes les musiques ont été composées par Calogero.

Une tessiture époustouflante

Bruno Tummers l’annonçait déjà dans une autre chronique dans Le 6-8 : dans L’Avenir, la voix de Florent Pagny est encore un cran au-dessus de l’incroyable tessiture qu’il avait déjà pu démontrer sur ses précédents albums.


►►► À lire aussi : Delta sort son deuxième album et joue le single rassembleur "En fait"


Le chanteur l’explique de son côté par son expérience vocale mais surtout par le travail de son producteur. Ce dernier lui permet d’aller chercher des notes qui semblent inaccessibles. "C’est Calo qui le propose dans ses mélodies et surtout dans les séances de studio. C’est un petit génie : il écoute et il ne te refait pas chanter une chanson, il te refait chanter quelques petites notes, des rustines comme on dit, mais il le fait tellement précisément que cela va vite et bien" confie-t-il se souvenant de la première chanson que lui compose l’interprète d’En apesanteur sur cet album, L’Avenir. "Quand j’entends cela, je lui dis : 'Calo tu es trop fort, tu me donnes tout de suite envie de chanter', parce que des mélodies avec de telles envolées, quand on aime chanter, c’est juste du caviar".

La collaboration de longue date avec Calogero

Calogero peut même se targuer d’être la seule personne à avoir composé deux fois un album entier pour Florent Pagny, après Vieillir avec toi en 2013.

Couronné disque de diamant, cet album avait tellement marché que les deux hommes comptaient bien réitérer l’expérience. Le cap des 60 ans de Pagny et sa tournée anniversaire formaient une occasion rêvée pour se retrouver : "Il s’est occupé de tout. Je suis arrivé, j’ai écouté 11 titres, j’en ai pris 10 et il n’y en a qu’une où j’ai demandé à changer le thème pour arriver à une sorte d’hommage à la nature avec Seuls les arbres se souviennent (NDLR : un texte signé Paul École)".

Leur première collaboration remonte même à l’an 2000 sur Châtelet les Halles. L’interprète français de 59 ans se souvient très bien de sa découverte du génie artistique de Calogero. Les deux hommes ne se sont plus quittés depuis : "Dès la première proposition, rien que sur la maquette j’avais remarqué qu’il n’était pas qu’un compositeur mais aussi un réalisateur. J’ai donc insisté auprès de la maison de disques pour qu’il ait tous les moyens de s’exprimer pour réaliser son titre même s’il était inconnu au bataillon. Il m’en a toujours été reconnaissant. Régulièrement, il y avait toujours des chansons de Calo jusqu’au single Baryton".

Des paroliers talentueux

Calogero a donc donné le la sur cet album, jusque dans les moindres détails, choisissant lui-même les paroliers qui écriraient des textes sur L’Avenir. On retrouve ainsi au casting des grands noms comme Julien Clerc, Carla Bruni, Barbara Pravi ou encore Serge Lama.

Ce dernier lui signe la plage titre de l’album, un geste qui comble de bonheur Florent Pagny mais qui l’a aussi surpris : "Le texte sonnait un peu naïf, utopique avec tellement d’espoirs que c’est agréable d’envoyer ce message-là. Quand je l’entends, je fais remarquer à Calogero que la mélodie me séduit énormément mais aussi son texte un peu positif malgré tout ce qu’il se passe. Je le rattache à un petit jeune. Il me répond : 'Eh bien le petit jeune c’est Serge Lama'. C’est encore mieux. Je l’aime beaucoup, il correspond à mon enfance. Il était déjà une super star que j’étais encore un gamin".

Le parolier Bruno Guglielmi a signé de son côté le premier single de l’album, L’Instinct, mais aussi deux autres chansons sur ce disque comme Toi et moi. "Il me cerne moi et mon histoire car Toi et moi c’est moi et ma moitié et c’est parfaitement nous maintenant. C’est agréable d’avoir des auteurs inspirés par ce que l’on est ou par ce que l’on vit, et qui sont capables de transcrire une chanson que vous pourriez écrire vous-même, mais je n’écris pas aussi bien".

Une tournée d’adieu ?

Florent Pagny fêtera ses 60 ans et l’arrivée de ce nouvel album à Forest National le 17 novembre 2021 et le 25 mars 2022.

Deux concerts qu’il a hâte d’effectuer tant il aime le public belge. "Vous êtes médaille d’or du public" lance-t-il. "Vous le savez, tous les artistes vous le disent tout le temps. À chaque fois cela se passe entre Lille et Bruxelles : c’est toujours dans le Nord où on sait qu’on a le meilleur public et où on passe les meilleurs moments, parce qu’il y a vraiment ce partage dès le début et où on n’est pas obligé de ramer pendant une demi-heure trois quarts d’heure pour que le public se lève et chante".

Ces live pourraient aussi figurer parmi les derniers pour l’artiste français, qui songe à ralentir le rythme ensuite… mais ne lui parlez pas de retraite pour autant !

Je ne ferai jamais mes adieux. C’est animal l’acte de chanter, j’en ai vraiment besoin, c’est physique. À la fin je pense que je ne ferai donc plus d’albums tous les ans et des tournées tous les deux ans.

"60 ans c’est une page qui va se tourner, je ne sais pas ce que le livre me propose après" ajoute-t-il. Il ne craint pas non plus pour sa voix, au sommet de son art sur L’Avenir. "Baisser (dans les tons) ce n’est pas grave, il faut surtout que cela ne perde pas son grain, sa brillance, son vibrato, son oreille. Le jour où je sens que quelque chose ne va plus on ne m’entendra plus, mais tant que cela va […] vous me verrez toujours chanter".

Bref à 60 ans, L’Avenir semble radieux tant tous les sens du terme pour Florent Pagny.

Du lundi au vendredi, retrouvez l’invité du jour dans Le 8/9 à suivre sur VivaCité et en télé sur La Une. Pour connaître le programme de la semaine, c’est par ici.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK