Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Festival de Cannes : le film "Benedetta" avec Virginie Efira va mettre le feu à la Croisette

En direct depuis Cannes pour Le 8/9, on retrouve Cathy Immelen, notre madame cinéma, pour faire le point sur l'ambiance, la compétition et sur les chances belges de décrocher une palme.

Tout nos regards se porteront sur le film Benedetta qui pourrait permettre à Virginie Efira de repartir avec le prix d’interprétation féminine sans oublier Joachim Lafosse pour le film Les Intranquilles.

3 images
© Facebook

L'ambiance selon Cathy Immelen

C'est comme une sorte de légèreté retrouvée, le plaisir de vibrer cinéma aussi, on sent que les gens sont heureux ! " On dénombre tout de même moins de festivaliers (50% de demandes d’accréditations en moins) mais plus de vacanciers. Il y a tout de même beaucoup de badauds massés pour des autographes tout en respectant la distanciation sociale " constate Cathy.

De son côté, Cathy Immelen a déjà vu cinq films et de très bons films, dont le film d'ouverture Annette de Leos Carax (Holly Mottors, Les amants du pont neuf), un auteur français. " On ne peut rien révéler ni critiquer tant que le film n’a pas été montré en séance officielle " indique Cathy. C'est une comédie musicale très ambitieuse et créative de 2h30 avec Marion Cotillard, Adam Driver (l’acteur américain qui monte, Kylo Ren dans Star Wars) et Angèle dans un petit rôle. " C’est bourré d’inventivité, ça va à un rythme fou mais 95% des dialogues sont chantés, sur deux heures 30 c’est fatigant "

La Compétition

Ce ne sont pas moins de 24 films, un chiffre record car il a fallu rassembler la crème de la crème du cinéma sur deux ans. " Plusieurs films sélectionnés l’année dernière ont d’ailleurs attendus un an pour être repris en compétition cette année " précise encore Cathy.

La liste compte beaucoup de réalisateurs aguerris et/ou déjà primés à Cannes et beaucoup de films français, dont :

  • L’iranien Asghar Farhadi (Le passé, le client)
  • L’italien Nanni Moretti (Palm d’or pour la chambre du fils)
  • L’américain Wes Anderson et son casting de malade 
  • Sean Penn
  • Les français : François Ozon (avec Sophie Marceau et André Dussolier) Jacques Audiard (palme d’or Deephan, un Prophète ) Bruno Dumont, Julia Ducourneau (film de genre que va adorer Mylène Farmer)
  • Le marocain Nabil Ayouche (Les cheveux de dieu, Much Loved)
  • Le thaïlandais Apichatpong Weerasethakul (palme d’or pour Oncle Boonmee en 2010)
3 images
©  ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

Les Belges en compétition

Joachim Lafosse pour le film Les Intranquilles et surtout le plus attendu : Benedetta de Paul Verhoeven avec Virginie Efira : thriller érotico spirituel. Virginie incarne une religieuse mystique lesbienne dans l’Italie du 17ème siècle. Verhoeven est habitué au scandale… notamment avec basic Instinct en 92 ! "L’envol de Virginie Efira à l’international ?" se questionne notre madame cinéma.

Notre experte relève la présence d'un jury majoritairement féminin et pour la première fois, un artiste noir président du jury à Cannes : le cinéaste engagé Spike Lee

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK