Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Fauve Hautot, co-coach de Loïc Nottet à The Voice Belgique : "On travaille très bien ensemble"

Fauve Hautot était l’invitée du 8/9 pour préfacer la fin des Duels de The Voice Belgique dès ce mardi 2 mars à 20h20 sur La Une. Elle a livré ses impressions sur son expérience de co-coach de Loïc Nottet.

Ça y est, c’est la dernière ligne droite avant l’étape ultime des lives, place aux derniers duels de la saison !

Ce soir, Typh, BJ, Henri et Loïc choisiront les derniers talents qui complèteront définitivement leurs équipes.

Cette saison, la danseuse Fauve Hautot est venue prêter main-forte à Loïc. Elle nous raconte ce matin son expérience en tant que co-coah dans The Voice Belgique.

Quels talents remporteront les derniers tickets pour les lives ? Réponses ce mardi 2 mars dès 20h20 sur La Une.

Une collaboration qui fonctionne

Fauve Hautot partage son expérience aux talents de Loïc Nottet bien entendu pas pour le chant mais pour l’expression scénique. "C’est sûr que niveau du chant, il ne faut surtout pas me demander. En revanche, ce que j’apporte de très intéressant c’est tout ce qui concerne le déplacement, le travail dans l’espace, la mise en scène et aussi l’interprétation. C’est ce qu’ils ressentent et ont envie de donner et encore une fois c’est de la performance donc savoir ce que tu vas fournir comme travail en amont pour être prêt pour le jour J" confie-t-elle.


►►► À lire aussi : Serge Gainsbourg : ce livre explore de A à Z "l’histoire immense" de l’homme à la tête de chou


La danseuse savoure cette collaboration de coaching aux côtés de Loïc qu’elle a elle-même supervisé lors de son passage dans Danse avec les stars"Je suis un peu comme lui, pour le coup je crois qu’on travaille très bien ensemble" estime-t-elle, une vision entièrement partagée par Loïc : "On a un peu la même vision de l’art, de la musique, de la danse. On était toujours d’accord sur les avis à donner aux talents".

3 images
© Fred Guerdin

L’importance des conseils de Fauve Hautot

Loïc Nottet, révèle d’ailleurs les raisons qui l’ont poussé à choisir une danseuse telle que Fauve Hautot comme co-coach pour les Duels.

À titre personnel, c’est vraiment la danse qui m’a permis de prendre conscience que la scène était un immense terrain de jeu et qu’il fallait l’habiter avec sa voix, mais aussi avec son corps.

Autre raison, la personnalité de la danseuse que le jeune coach affectionne particulièrement et qui pourrait s’avérer utile par ses conseils. "C’est quelqu’un de très doux et très pertinent. Elle sait exactement ce qu’elle dit et voit les choses et les dit de manière très tendre. C’est vraiment une bonne pédagogue. Pour la plupart des talents c’est le premier plateau télé, les premiers In-Ears, le micro, le band, les arrangements. Il y a tellement de choses qui surgissent de nulle part qu’avoir un peu de douceur grâce à Fauve cela fait du bien" explique-t-il, observant la complémentarité avec sa personnalité plus directe.

Fauve Hautot confirme ce tempérament, qui va de pair avec la bienveillance soulignée par le rédacteur en chef de The Voice Belgique :

Je pars du principe que dans le travail si tu veux obtenir quelque chose, cela doit se faire par la douceur. Ce n’est pas en tapant ou en étant directif que le talent se révélera.

Elle dévoile aussi le conseil global à absolument inculquer aux talents de Loïc : "Pousser encore d’un petit cran le lâcher-prise parce que c’est un one-shot et il faut qu’on se dise : 'Ok, c’est maintenant (ou jamais)'".

3 images
© Charly Triballeau / AFP

Rester humble sur la compétition

Fauve Hautot reste également très humble sur sa position de co-coach. Elle préfère par exemple botter en touche au lieu de confirmer qu’un talent de Loïc Nottet peut gagner la neuvième saison du télé-crochet, estimant que cette vision n’est pas de son ressort. "Il y a encore beaucoup de travail à faire sur la durée et il y a par exemple une personne qui est aujourd’hui moins à l’aise mais qui le sera plus dans six semaines" présage-t-elle uniquement.

C’est aussi pour cette raison que Loïc s’entend parfaitement avec sa co-coach : il est d’abord un compétiteur avec lui-même qu’avec les autres. "J’ai toujours voulu faire briller les autres autour de moi et moi me battre avec moi-même. Je m’en fous de gagner pour moi la plus belle victoire c’est d’être ici et de m’asseoir dans ce siège. On m’a donné l’opportunité de m’exprimer et d’aider des talents et c’est déjà un moment de victoire" savoure-t-il. Il souligne également l’expérience variée de chacun des coachs qui peut faire la différence sur la victoire finale. Son atout : l’empathie, lui qui a aussi vécu l’aventure The Voice en tant que talent. "J’ai beaucoup de compassions pour mes talents et ceux des autres aussi parce que je sais ce que c’est de se battre devant quatre coachs" résume-t-il, une vision qui correspond à celle de la co-coach d’Henri PFR, Alice On the Roof.

3 images
© Fred Guerdin

Fauve et Loïc prêts pour une prochaine collaboration

La célèbre danseuse et membre du jury de Danse avec les stars, qui officie en quelque sorte en tant que grande sœur du jeune coach de 24 ans, lui distille également un conseil : "Continue à apprendre, parce que c’est ce qui est intéressant au lieu de rester sur ses acquis". Un conseil qu’applique déjà Loïc Nottet, se remettant perpétuellement en question.

Et pour la suite, les deux artistes devraient encore collaborer ! Ils sont tous deux partants pour chanter ou danser l’un au service de l’autre. Fauve avait d’ailleurs déjà dansé sur Million Eyes.

Alors quels talents pourront compter encore sur les conseils de Loïc ou des autres coachs pour les lives de The Voice Belgique ? Réponses dès ce mardi 2 mars à 20h20 sur La Une.

Du lundi au vendredi, retrouvez l’invité du jour dans Le 8/9 à suivre sur VivaCité et en télé sur La Une. Pour connaître le programme de la semaine, c’est par ici.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK