Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Faire voyager nos seniors et nos malades grâce à la réalité virtuelle et aux progrès de la technologie

Petit détour par la librairie avec Audrey qui épingle pour nous la Une des quotidiens.

Grâce à des casques de réalité virtuelle 

Sud Presse " J’ai récemment organisé dans une maison de repos d’Ottignies une activité de réalité virtuelle en collaboration avec leur ergothérapeute.

Elle a permis à une vingtaine de seniors de s’échapper quelques instants de leur univers quotidien.

Les résidents qui le souhaitaient pouvaient essayer différentes expériences mises à disposition dans des casques de réalité virtuelle. Le résultat a été bien au-delà de nos attentes ", explique Adrien Monnoyer, de Tamia Reality. " On voyait que cela leur faisait énormément de bien. Ils ont essayé toutes sortes de voyages allant de la montagne à la plage. Certains ont pu visiter ou revisiter de grandes villes comme Venise. Ce qu’ils ont le plus apprécié, c’est l’Afrique ".

Algues, insectes, viande s de labos : l’alimentation du futur

La Dernière Heure "Poussée végane d’un côté, diabolisation de la viande de l’autre, campagnes contre la consommation de viande, régime flexitarien, scandales, méfaits pour la santé et l’on en passe : la viande n’a pas toujours bonne presse.

Elle est aussi accusée d’être un facteur aggravant pour l’environnement et de nombreuses alternatives voient aujourd’hui le jour, qu’elles soient végétales ou animales comme l’élevage intensif d’insectes souvent présenté comme la principale source de protéines de demain. Alors, la viande est-elle réellement vouée à disparaître de nos assiettes ? Du côté de la Fevia, on se veut rassurant et si l’innovation est au cœur des préoccupations, l’objectif n’est assurément pas d’éradiquer la viande de notre régime alimentaire, assure Nicholas Courant, directeur de la communication de Fédération de l’industrie alimentaire belge.

Une omelette géante cuisinée avec 1.100 œufs

Sud Presse " L’omelette géante du carnaval d’Antheit a été fabriquée avec 1.100 œuf !

Le public et les participants au cortège l’ont dégustée avant ou après le cortège à la Maison des Jeunes d’Antheit. Cette année, l’omelette a été préparée à l’intérieur par précaution à cause des vents violents.

L’omelette géante, une tradition à en devenir ? C’est ce qu’espèrent les organisateurs du carnaval d’Antheit.

Pour la deuxième année consécutive, des Wanzoises ont cuit l’omelettegéante. " Au départ, nous mangions des œufs le vendredi après-midi pour célébrer la fin du stage de carnaval au Grain d’art. Les parents et les enfants étaient invités à venir déguster uneomelette cuisinée avec les œufs que les enfants avaient récolté le Mardi Gras. Par la suite, nous avons demandé de l’aide au comité de quartier de la Petite Wanze. Ils nous ont aidés à cuire une centaine d’œufs. Et depuis deux ans, cette omelette n’est plus destinée uniquement aux enfants du stage. Elle est mangée par tous les participants au cortège du carnaval ", explique Myriam Lambotte, coordinatrice au centre d’expression et de créativité de Wanze, le Grain d’art.

Le bonhomme d’hiver brûlé en… 15 minutes

Sud Presse " Durant tout le week-end, les membres de la Confrérie Royale qui organisent le traditionnel Grand Feu de Bouge ne pouvaient dire si l’événement était maintenu ou annulé vu la météo. Jusque dimanche 18h45, les Namurois étaient dans l’incertitude. Mais le grand feu qui marque la fin de l’hiver a finalement pu être allumé. Le brasier a pris très vite car les vents avaient séché correctement la paille"

Le bonhomme d’hiver a donc brûlé bien plus vite.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK