Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Erza Muqoli sur The Voice Kids : "Les battles que j'ai vues m'ont donné des frissons"

Erza Muqoli était l'invitée du "8/9" pour préfacer les premiers duels de The Voice Kids. La jeune chanteuse française est la co-coach de Slimane.

Pour ce premier numéro des duels, c'est l'équipe de Slimane qui est mise à l'honneur. Slimane va devoir faire des choix et éliminer quelques talents.

Pour l'aider, il a fait appel à Erza Muqoli qui a sorti il y a quelques mois un album écrit et composé par Vianney où l'on retrouve les titres Dommage et Je chanterai.

"Faire co-coach, c'est trop bien"

Jour d'école oblige, Erza Muqoli a répondu en duplex depuis sa maison aux questions de l'équipe du 8/9.

La chanteuse s'est dite très honorée d'avoir été choisie par Slimane pour l'aider dans l'aventure The Voice Kids : "Il m'a écrit pour me demander si je voulais venir l'aider pour être co-coach pour les battles. J'ai directement accepté" raconte-t-elle.

Elle ajoute :

J'aimerais trop pouvoir faire jury dans The Voice donc pouvoir faire co-coach, c'est trop bien.

De nombreux conseils prodigués

Erza Muqoli travaille de concert avec Slimane pour détendre les talents à l'approche des battles : "On leur donne des conseils pour déjà être moins stressés, être plus à l'aise sur scène. On les rassure aussi surtout".

Malgré son jeune âge, la chanteuse de 14 ans a pu faire parler son expérience pour donner des recommandations aux talents. Cet âge est aussi une force d'après elle dans l'aventure Kids de The Voice : "Je pense que cela a aidé car ils sont aussi jeunes. Ils ont à peu près tous mon âge. De voir aussi qu'une personne de leur âge a fait des concerts et peut leur donner des conseils, je pense que c'est un plus aussi pour eux".

Ayant travaillé avec Vianney, elle-même a reçu des conseils qu'elle a ensuite prodigués aux talents de Slimane pour mieux apprivoiser la scène. "La scène j'en ai fait aussi beaucoup avec les Kids United (NDLR : son ancien groupe). Mais c'est vrai que j'ai beaucoup donné de conseils que Vianney m'avait donnés" clame-t-elle. Elle précise : "Je n'ai pas vraiment fait cela toute seule, je réfléchissais à ce que Vianney m'avait dit pour que moi je sois aussi plus à l'aise sur scène et je leur donnais les mêmes conseils".

Parmi les consignes livrées aux talents, Erza insiste sur le regard : "C'est important parce qu'il y a le public qui est là pour venir vous voir. Le public il veut vraiment qu'on le regarde". Lors de ses propres concerts, malgré les éclairages qui l'éblouissent, elle tente malgré tout de capter le regard du public : "C'est un peu difficile mais j'essaie quand même de regarder un peu. Je me rapproche le plus possible pour pouvoir les regarder un peu tous" assure-t-elle.

Les battles lui ont mis les frissons

En tant que co-coach, Erza a donc suivi les battles de ses talents. Elle promet d'ailleurs de grands moments et sans rien dévoiler, elle affirme avoir eu un coup de cœur pour l'une de ces battles :

Quand j'ai entendu une battle, cela m'a mis les frissons.

De manière générale, elle a été éblouie par les différentes performances : "J'avais trop aimé et j'étais trop contente de leur avoir donné des conseils pour les battles. Cela m'a vraiment mis beaucoup de frissons les battles que j'ai vues".

Les frissons, elle les a elle aussi quand elle monte sur scène. "Le stress, il ne partira jamais. C'est totalement normal de stresser avant un concert. Mais quand je suis vraiment à fond dans un concert, le stress il part directement et je m'amuse juste à fond" assure-t-elle.

Retrouvez d'ailleurs Erza Muqoli en concert au Cirque Royal à Bruxelles le 26 avril prochain.

Quels talents dépasseront leur stress et franchiront cette deuxième étape ? Réponse ce mardi 4 février à 20h20 sur la Une et en direct et en replay sur Auvio !

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK