Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Eric-Emmanuel Schmitt nous parle de l’œuvre de sa vie, 8 volumes sur la traversée des temps

Eric-Emmanuel Schmitt s’est livré dans le 8/9 sur Vivacité à propos de son nouveau roman "Paradis Perdus". Il s’agit du tome I d’une épopée du genre humain en huit volumes.

Il lui aura fallu 35 ans de travail pour coucher ses mots sur le papier : “C’est une idée que j’ai eue lorsque j’avais 25 ans. Mais à l’époque j’étais juste capable d’avoir l’idée, je n’étais pas capable de la réaliser. C’est devenu un projet qui m’a habité pendant des décennies. Me rendre capable un jour de faire cet immense roman.

Son déclic est arrivé il y a trois ans lorsqu’il a perdu sa mère : “J’ai voulu faire quelque chose de la tristesse il n’y a pas une seconde à perdre. Maintenant il faut absolument se plonger dans ce projet” s’est-il dit.

Ce projet conséquent relève du défi. Il s’agit de raconter l’histoire de l’humanité sous la forme de 8 romans. Pour ce faire, Eric-Emmanuel Schmitt a accumulé les connaissances au niveau scientifique, médical, religieux et même philosophique.

J’ai eu peur, en entrant dans ce grand projet, d’être enfermé dans un couloir et de ne plus pouvoir en sortir. Et je vais vous avouer, qu’une fois que j’ai écrit la dernière ligne de paradis perdu, j’ai tout de suite commencé la suite. Parce qu’en fait ce n’est pas un couloir. J’avais trouvé un moyen de voyager à la fois dans le temps et dans l’espace et de rencontrer mille personnages. Je n’avais jamais eu un horizon aussi vaste devant moi. C’est moi qui suis véritablement tombé amoureux de mes personnages et qui n’arrive pas à les quitter. Ces personnages vont nous permettre d’êtrepropulsé d’un monde à l’autre, de la préhistoire à nos jours, d’évolutions en révolutions, tandis que le passé éclaire le présent”.

L’auteur nous interpellera notamment avec des thèmes puissants :

Mon héros se réveille dans le monde d’aujourd’hui. Il découvre notre monde, il découvre l’angoisse écologique. Il découvre les catastrophes qui s’accumulent.

"Il sent cette atmosphère de crainte de la fin du monde, qui est le propre d’aujourd’hui. Il est habitué aux fins du monde car à toutes les époques il a entendu ce discours-là. Mais là, il sent qu’il y a quelque chose de totalement différent. C’est pourquoi le livre s’appelle "Paradis Perdus". Le héros nous raconte comment on en est arrivé là confie l’auteur.

Du lundi au vendredi, retrouvez l’invité du jour dans Le 8/9 à suivre sur VivaCité et en télé sur La Une. Pour connaître le programme de la semaine, c’est par ici.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK