Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Éoliennes : pas de jackpot tempête !

Petit détour par la librairie avec Audrey qui épingle pour nous la Une des quotidiens.

SUD PRESSE "Lorsque le soleil est au rendez-vous, les propriétaires de panneaux photovoltaïques se frottent les mains.

Mais, paradoxalement, les vents de ce week-end n’ont pas permis de produire davantage d’électricité."

Des branches qui jonchent les routes, des toitures arrachées, des arbres déracinés… Si vous avez pris la voiture ce week-end, vous n’avez pas pu rater le triste spectacle qui accompagnait les fortes rafales de vent. Par contre, vous aurez peut-être remarqué que de nombreuses éoliennes étaient à l’arrêt. Plutôt paradoxal, car on pourrait imaginer qu’une tempête est synonyme de jackpot pour les producteurs d’électricité.

" En fait, les éoliennes se mettent en arrêt automatique dès que le vent est trop fort ", nous explique Olivier Desclée, d’Engie. " Selon les modèles, les éoliennes s’arrêtent lorsqu’on dépasse les 90 km/h ou 100 km/h. La raison est simple : avec de tels vents, l’effort sur les pales est trop important. "

On utilise (encore) un pamplemousse pour simuler une giclée de sang au ciné

La Libre 'On ne mesure pas l’importance du travail des bruiteurs...'

L’image prend toute la place. Au cinéma, on oublie qu’il y a une bande-son. On se souvient de la musique mais pas du tout ce qui est bruitage. C’est très discret comme métier. Ce sont des gens discrets en général de toute façon, on ne recherche pas la notoriété en travaillant le son, mais les ingénieurs du son sont contents de parler de ce qu’ils font. D’autant que les bruitages épatent tout le monde.

Un plongeur "avalé" par une baleine avant d'être recraché vivant

SUD PRESSE "Plongeur expérimenté, il était dans l'océan, près des côtes de Port Elizabeth lorsqu'une baleine a surgi de l'eau pour manger des sardines."

Rainer Schimpf, qui se trouvait au milieu du banc de poissons, a fini dans la gueule du rorqual de Bryde.

L'homme de 51 ans a eu un incroyable réflexe. Il a retenu sa respiration en espérant que l'animal réalise sa méprise et le recrache.C'est heureusement ce qui s'est passé après quelques secondes. Les personnes présentes, médusées, ont immortalisé la scène avant de retrouver le plongeur sain et sauf.

"J'ai senti une pression sur les hanches. J'ai su tout de suite qu'une baleine m'avait attrapé. Je n'ai jamais vécu ce genre de situation. Je pense que c'était une surprise pour la baleine aussi", a raconté l'homme à NBC News.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK