Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

En ce début d'année, on se bouge à la mode rétro

La tendance néon est celle qu’on attendait pour se donner du courage pour enfiler notre tenue de sport et aller suer pour perdre les quelques kilos accumulés pendant les Fêtes. 

A lire dans Le FlairEn plus d’être joyeux et dynamique, le néon a l’avantage de nous rendre visibles partout, même sur la route. 

Car oui, en 2020, on se rend à la salle de sport à vélo ou en courant !

Pourquoi investir dans une veste fluo ? Parce qu’elle se porte aussi bien avec une tenue de sport que par-dessus un jeans et un t-shirt une fois la séance terminée. Conseil : investissez dans un pull à tirette (qui permet de vous déshabiller facilement durant l’effort) et à capuche (qui permet de protéger du froid quand vous sortez avec les cheveux mouillés).

Veste rose (10DAYS, 159,90 a). Pull à capuche noir (Esprit, 79,90 a). Soutien-gorge imprimé et legging assorti (Björn Borg, 44,95 a et 39,95 a). Chaussures de sport (10DAYS, 169,90 a). Gourde (H&M, 4,99 a).

Vous aviez craqué pour la tendance des shorts cyclistes dits bikershorts ?

Bonne nouvelle ! Vous pouvez le recycler en enfilant votre modèle préféré pour votre séance de sport. Portez-le avec un sweat-shirt oversize ou un exemplaire court afin de laisser entrevoir votre joli ventre. Le meilleur endroit pour ranger vos clés, smartphone, carte de membre et clés de casier durant une session sportive ?

Sans oublier, un sac banane évidemment !

A lire dans Le Vif: Faux bébés, le vrai bonheur ?

Les reborns, ces poupées ressemblant à s’y méprendre à des nouveau-nés, sont voués à différents usages, souvent décriés. Un ultraréalisme qui en dérange certains mais en réconforte d’autres.

Saisissants tels que taches de naissance, réseau sanguin, cheveux, pores, larmes, etc., les artistes reborneurs internationaux s’attachent à créer de faux bébés, chacun d’eux étant une pièce unique, façonnée à la main. Le réalisme poussé à l’extrême étant ici le principal leitmotiv, certains reborns sont même équipés de systèmes permettant la respiration ou les battements de cœur.

En vinyle ou en silicone, leur prix peut atteindre vingt-deux mille euros. Ils sont destinés aux collectionneurs, à des hommes et des femmes en mal d’enfants, mais aussi aux hôpitaux à des fins didactiques – soulager les personnes atteintes d’Alzheimer, former les élèves en pédiatrie... –, et suscitent tant curiosité bienveillante que mépris.

Pourtant, l’abondance de salons, d’ateliers et de boutiques en ligne consacrés à la thématique témoigne d’un engouement exponentiel. 

 

Ouvrons le Ciné Télé Revue: Kate & Meghan, influenceuses royales

Chaque nouvelle tenue qu’elles portent est scrutée, commentée, copiée ; et les boutiques, dévalisées. Un phénomène d’autant plus fort sur les réseaux sociaux, où les duchesses n’ont rien à envier aux plus grands instagrammeurs.

Au Royaume-Uni, on appelle ça le " Kate Middleton effect ", car depuis que la jeune femme est entrée dans la famille royale, elle n’a eu de cesse de moderniser son dressing de princesse, portant tout aussi bien des robes de grands couturiers que des vêtements à la portée de toutes les bourses.

Ainsi a-t-on vu Kate en voyage officiel en Inde avec un pantalon slim Zara ou une petite robe de la marque anglaise TopShop. A sa sortie de maternité avec Baby George dans les bras, elle portait une robe de grossesse bleue à pois blancs à 69 euros seulement de la marque Séraphine. Quand George, justement, a fait ses premiers pas, c’était en salopette rayée Petit Bateau, un classique de la marque. Et quand Kate a immortalisé la princesse Charlotte pour ses 4 ans, celle-ci avait aux pieds de simples baskets bleu marine à même pas 20 euros.

Autant de tenues chaque fois étudiées dans les moindres détails par les sujets de Sa Gracieuse Majesté : des chaussures aux sacs en passant par les robes et les tops.

Tout ce que porte Kate est assuré d’être rapidement sold out ! 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK