Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Des boules de Berlin vaccinées à la framboise ou au Baileys : cela vous tente ?

Audacieux et sans doute délicieux ce concept de boule de Berlin ou de l’Yser, le train antigel toujours en test chez Infrabel alors que le système fonctionne ailleurs et enfin le conseil du jour, pensez à mettre un gros pull à vos enfants mis à part la météo glaciale, la circulaire oblige les écoles à bien aérer les classes : c’est le sommaire de la revue de presse que Cyril développe dans le 8/9 de ce mardi.

A la "Une " de vos journaux : la DH les Sports + titre "15 mois de test et toujours rien", on le sait le trafic ferroviaire est perturbé en ce moment avec les températures glaciales que l’on connaît; la SNCB est en phase test du train antigel un concept qui vient d’Italie depuis 2019; du côté de l’Echo on évoque en 1re page "Tesla qui accepte que vous payez votre voiture en Bitcoin", il y a même un joueur de la NBA qui a demandé que son salaire soit versé en Bitcoin. La Province et les éditions Sud Presse s’intéressent au "séisme qui se passe à la RTBF".

L’humour suisse : des boules de Berlin vaccinées

Le Soir évoque un concept original d’une Boulangerie située en Suisse "kreyenbühl" qui réalise très régulièrement des produits originaux. Si vous aimez les boules de Berlin ou de l’Yser, cette pâtisserie hors du commun va vous régaler. "C’est culotter, je veux bien la boule de Berlin tout court car les vaccins je n’en peux plus" déclare Sarah.

En fait l’idée est d’injecter dans la boule du sirop de framboise ou de Baileys avec une seringue. "Malheureusement on ne peut pas voyager pour le moment donc on passera notre tour mais l’idée est audacieuse" ajoute Cyril.

►►► A lire aussi Recette de Boules de Berlin ou de l’Yser !

Découvrez l’article complet dans le journal Le Soir de ce mardi 9 février.

Le train antigel : en bonne voie

Le concept a été dévoilé en Italie, l’idée c’est qu’il projette sur les caténaires un produit à base de différentes huiles et qui prévient l’arrivée de gel. "Ce gel, pulvérisé à raison de 1 litre au kilomètre, limite la formation de givre" écrit le quotidienCe train est testé depuis fin 2019 et aujourd’hui ce train coûte 300.000 euros par an. INFRABEL qui gère les infrastructures dit on va encore tester un peu et donc ce train continue à coûter mais pour le moment ne fait pas son travail et ce que dénonce le quotidien. "Eh donc un moment donné, cela serait bien d’arrêter les tests car on sait que cela fonctionne ailleurs" racontent nos confrères de la DH les Sports + ce matin.

Cela semble fonctionner mais comme il n’a pas fait hyperfroid ces derniers jours, Infrabel préfère poursuivre les tests note encore Cyril.

►►► A lire aussi Intempéries : le trafic ferroviaire n’est pas perturbé en Belgique

Gros point d’interrogation sur ce dossier

Ventilation des classes : un pull de plus pour aller à l’école

Vos enfants sont partis à l’école ce matin peut-être avec un pull en plus car les écoles ont fait cette demande. Pourquoi ? "avec le Covid, il faut aérer les classes sauf qu’avec cette température ressentie avec -12 degrés dehors, les écoles disent, prévoyez pour les enfants car pendant les cours on fermera mais entre les cours nous sommes obligés d’aérer d’après la circulaire".

Une chose est certaine, cela aura un impact sur la température dans la classe et une crainte sur la facture de chauffage. Il va falloir compenser tout cela"; c’est une information à lire dans les éditions Sud Presse.


►►► A lire aussi  une seule activité extra-scolaire par enfant de moins de 13 ans, les professeurs d’académies d’art demandent une révision de la circulaire


 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK