Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Déconfinement : la carte bancaire est utilisée plus qu'auparavant

L’argent liquide de plus en plus délaissé. En fait, depuis le déconfinement, les dépenses par carte bancaire ont augmenté de pas moins de 32%. C'est un des sujets que Cyril a pointé ce matin dans le revue de presse du 8/9 qui évoque notre nouvelle manière de payer nos achats.

Le confinement a changé nos habitudes

Cyril développe l'article de la Dernière Heure : "Beobank a comparé l’utilisation de ses cartes bancaires et de crédit avant, pendant et après le confinement". Sans grande surprise, de nombreux magasins étant fermés durant le confinement, on observe une diminution de 18% des achats par Bancontact/Maestro pendant le confinement. Un recul qui a toutefois été effacé depuis le déconfinement, les dépenses par carte bancaire ayant augmenté de pas moins de 32% par rapport à la même période avant le confinement

"De même, les volumes de retrait d’argent ont accusé un recul de 51% durant le confinement et si la reprise a accompagné le déconfinement, on note toujours une baisse de 10% par rapport à avant le confinement, signe que les gens préfèrent toujours éviter l’argent liquide". explique encore Cyril.  Les paiements par carte de crédit ont diminué encore plus fortement que les paie l’influence des mesures liées au coronavirus. Nous utilisons souvent notre carte de crédit pour réserver des vols et des hôtels et faire nos paiements en vacances et au restaurant. Autant de paiements que nous ne faisons plus ou préférons reporter pour le moment. La catégorie divertissements avec, par exemple, les places de cinéma ou de théâtre ou les entrées pour les parcs d’attractions, etc., est dans le même cas. L’évolution du virus sera déterminante pour le redressement de ces dépenses dans les prochains mois”, indique Cyril Guilloret, directeur Data, Digital&Growth Marketing chez Beobank.

Qui a profité du confinement et de ses conséquences ?

Le quotidien précise encore : que l'on a ainsi observé une augmentation de plus de 17% des dépenses multimédias pendant le confinement, et même de 27% durant la période qui a suivi. L’obligation de rester chez soi a aussi clairement incité les gens à bricoler avec une hausse de plus de 30 % des dépenses dans les catégories bricolage et jardinage après le confinement. Nous dépensons aussi clairement plus en parfums et cosmétiques qu’un an plus tôt.” V. S. Et tout cela par carte bancaire pendant le confinement avec une baisse de pas moins de 39% par rapport à la période avant le confinement. Un recul encore d’application aujourd’hui avec toujours une diminution des dépenses par carte de crédit de quelque 11%, par rapport à avant le confinement.

L’hôtellerie, les voyages et l’Horeca paient toujours le prix fort de la crise.

L'article complet est à découvrir dans la DH de ce mercredi matin.

La revue de presse, c’est tous les jours de la semaine à 8h30 dans Le 8/9 en radio et en télé sur la Une.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK