Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Courtoisie : piétons, cyclistes, automobilistes, voici ce qui vous irrite le plus sur la route

La semaine consacrée à la courtoisie débute ce lundi, l’occasion de rappeler que sur la route aussi il est bon de respecter tous les usagers car la courtoisie rend vos déplacements plus supportables et améliore la mobilité et la sécurité. C’est l’un des sujets que vous pouvez retrouver dans la DH les Sports + et que Cyril a choisi de développer dans la revue de presse du 8/9.

Qu’est-ce qu’être courtois sur la route ? C’est une vaste question.

La première forme de courtoisie est d’abord de respecter les règles du Code de la route. C’est bateau de le dire, mais n’oublions pas que le Code de la route contient beaucoup de règles qui régulent la circulation pour éviter les conflits entre les usagers. Beaucoup de comportements jugés discourtois sont d’ailleurs des infractions que la police peut verbaliser. Par exemple, le fait de se garer en double file, d’entrer en dépit du bon sens dans un carrefour qu’on ne pourra pas dégager ou de ne pas indiquer ses intentions avec ses clignotants décrypte la DH les Sports +.

1 images
Enraged male driver shouts and gestures threateningly © RapidEye

Des reproches à tout le monde

Demandez à un piéton ce qui l’exaspère le plus chez les autres usagers de la route, il vous dressera une flopée de petits gestes qui le rend furieux. Faites en de même avec un automobiliste, un cycliste ou un motard, vous remarquerez qu’il en sera de même aux niveaux des récriminations déclare Cyril sur le plateau du 8/9.

À l’occasion de la journée internationale de la courtoisie sur la route qui a lieu ce lundi, l’Institut Vias a réalisé un sondage auprès des Belges pour savoir ce qui les irritait le plus chez les autres usagers de la route. Tous les comportements cités sont des infractions parfois graves. “Le Code de la route est pourtant là pour être respecté, déclare Benoît Godart à nos confrères de la DH.

Sur le plateau du 8/9, Sarah déclare que pour elle : " ce sont ceux qui prennent les places réservées aux personnes handicapées, c'est de l’incivisme à l’état pure ou les conducteurs trop pressés que vous retrouvez quelques mètres plus loin " Pour Sébastien Pierret, journaliste et animateur de On n’a pas fini d’en parler ce qui l’énerve " ce sont les véhicules qui s’arrêtent sur les pistes cyclables ".


►►► A lire aussi GSM au volant : 13% des jeunes prennent des selfies en conduisant


Voici quelques éléments perturbateurs

  • Les passages piétons ne sont pas toujours respectés
  • Les automobilistes distraits par leur GSM
  • Les cyclistes “fantômes” pointés du doigt
  • Traverser sans regarder : l’attitude énervante des piétons
  • Les conducteurs de trottinettes électriques qui se croient tout permis

Les infractions commises par les uns exaspèrent au plus au point les autres écrit encore la DH les sports +.

Les comportements reprochés sont liés à des infractions intentionnelles

L’inimitié est présente depuis de nombreuses années entre les différents usagers de la route rappelle le quotidien.

L’article complet est à découvrir dans les éditions de la DH les Sports + de ce lundi 15 mars.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK