Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Comment éviter les douleurs à l’otite du baigneur ?

Les vacances d’été sont officiellement lancées. Certains d’entre vous vont peut-être profiter des libertés retrouvées, que la pandémie a décidé de nous accorder, pour partir au soleil, à l’étranger.

Durant l’été, de nombreux vacanciers sont chaque année concernés par l’otite du baigneur, c’est l’un des sujets que Cyril a choisi de développer dans la revue de presse du 8/9.

Bénigne : cette pathologie peut gâcher un séjour

Piquer une tête dans la piscine, plonger dans la mer ou faire quelques brasses dans un lac… En vacances, toutes les occasions sont bonnes pour faire trempette peut-on lire dans le quotidien.


►►► A lire aussi La piscine conteneur : un concept séduisant qui fait son chemin


" Mais si vous passez de longues heures à barboter dans l’eau, prenez garde à l’otite du baigneur. Il s’agit d’une infection du conduit auditif externe " explique Cyril sur le plateau du 8/9.

On l’appelle ainsi parce qu’elle est favorisée par la pratique d’activités aquatiques. Le plus souvent, cette otite est provoquée par une bactérie. Après une baignade, de l’eau stagne un peu dans l’oreille, parfois bloquée derrière un petit bouchon de cérumen.

La bactérie peut alors s’y installer et, pour peu que la peau soit un peu irritée ou abîmée, elle provoque une infection, explique Caroline de Toeuf, ORL aux Cliniques universitaires Saint-Luc à nos confrères du Soir.

Comment prévenir cette infection ?

  • Adopter un réflexe sur la plage ou au bord de la piscine : assurez-vous de vider vos oreilles et de sécher correctement et délicatement votre pavillon avec une serviette de plage ou un linge propre après chaque baignade.
  • N’hésitez pas non plus à faire vérifier qu’aucun bouchon de cérumen n’obstrue votre conduit auditif avant de prendre la route du soleil.
  • Si vous êtes particulièrement sujets aux otites, reste la solution radicale de porter des bouchons d’oreilles lors de vos baignades, comme on le conseille aux enfants qui possèdent des drains par exemple.

L’article complet est à découvrir dans votre quotidien Le Soir de ce jeudi 1er juillet.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK