Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Christopher Bayemi, alias "Luther" : "Depuis que je suis petit, les seuls comédiens noirs, ils sont en Angleterre ou aux USA"

Le comédien Christopher Bayemi était l’invité du 8/9 pour évoquer la suite de la série Luther diffusée tous les mardis sur La Une, son premier grand rôle. L’acteur s’est confié sur son début de carrière et sur l’exposition des acteurs noirs en France.

Dernièrement, vous avez découvert Christopher Bayemi dans le rôle du médecin légiste de la série française à succès HPI – Haut potentiel intellectuel avec Audrey Fleurot.

Aujourd’hui, il est de retour dans le rôle principal de Luther, l’adaptation d’une série anglaise.

Dans ce remake en six épisodes, Christopher Bayemi incarne Théo Luther, le plus redoutable chef de groupe de la Brigade Criminelle de Paris. Après une dépression causée par la traque d’un tueur d’enfants pendant de longs mois, Théo Luther est réintégré dans son unité.

Ce flic, qui a mis son mariage en péril, va devoir vaincre à la fois ses démons intimes mais aussi ses démons criminels…

Retrouvez deux nouveaux épisodes de Luther ce mardi 1 juin dès 20h30 sur La Une.

L’archétype du héros

Après avoir participé à une série policière tout à fait originale avec HPI, Christopher Bayemi en intègre une autre avec Luther. Le scénario change en effet des histoires policières habituelles puisque son point de départ est la grande dépression subie par son personnage.

Théo Luther assiste à la mort d’un criminel qu’il a traqué pendant longtemps. Il peut le sauver dans une cage d’ascenseur mais ne le fait pas, ce qui éveille en lui de graves troubles émotionnels.


►►► À lire aussi : Mustii encore plus déchaîné avec "Alien", premier extrait de son prochain album


L’acteur français a particulièrement apprécié jouer ce policier complexe. "Ce que j’ai aimé dans ce personnage c’est ce côté justicier" déclare-t-il. "Il est l’archétype du héros, on voit que c’est un personnage qui a vraiment une dualité, un équilibre entre le bien et le mal. Malgré l’amour qu’il a pour son insigne, il utilise des méthodes peu académiques".

3 images
© Thibault Grabherr/StoriaTlvision/BBC Studios/TF1

Encore peu de place pour les acteurs noirs

Christopher Bayemi, pour endosser le rôle de Théo Luther, a pu s’inspirer du jeu d’Idris Elba qui campe le même personnage dans la série originale, produite par la BBC. S’il se satisfait de cette inspiration, il regrette la place encore trop étroite réservée aux comédiens d’origine africaine en France.

Depuis que je suis petit et que je regarde la télévision et que je vais au cinéma, les seuls comédiens noirs, ils sont en Angleterre ou aux États-Unis.

"Depuis mon intérêt à 6-7 ans, c’est travers ces comédiens que j’arrive à me projeter et Idris Elba en fait partie" révèle-t-il. "Je me suis forcément inspiré de ce qu’il a proposé, parce qu’on est face à un héros. Il doit donc avoir des traits de caractère particuliers, pour qu’on puisse bien l’identifier. Et à l’intérieur, j’ai essayé de trouver mon propre chemin".

Le peu de place d’acteurs noirs à des premiers rôles, Christopher Bayemi l’a personnellement expérimenté et observé au début de sa carrière d’acteur. Bien souvent, on lui proposait d’incarner le personnage des banlieues ou l’homme à tout faire. "Je n’y croyais pas. Je ne crois que ce que je vois. J’allais donc en casting très motivé et on me proposait des rôles très clichés, c’est la réalité. Cela a évolué aujourd’hui. Je ne saurais pas dire si cela a évolué pour moi parce que j’ai plus d’expérience ou parce qu’il y a une vraie avancée dans les pensées. J’ai l’impression que ce sont les deux".

3 images
© ChristineTAMALET/StoriaTlvision/BBC Studios/TF1

Du sport au théâtre, il n’y a qu’un pas

Après des plus petits rôles dans des séries télévisées, celui dans Luther est donc le premier grand rôle de la carrière de Christopher Bayemi. L’acteur pensait pourtant en occuper un autre dans un milieu bien différent, celui du sport. Avant d’être comédien, il faisait partie de l’équipe de France junior d’athlétisme, mais une grave blessure a mis un terme à sa carrière prometteuse.

Il raconte ce moment douloureux : "J’ai 19 ans, je suis en équipe de France et je me sens le plus fort, indestructible. Je joue au foot avec des copains, je fais un tacle et je m’explose littéralement le genou. C’est un an de convalescence et un an à s’en remettre car forcément, j’ai culpabilisé à mort. Quand on a la vingtaine et qu’on a passé 5 ans de sa vie à l’entraînement avec beaucoup de concessions, on se pose quelques questions. Finalement j’ai trouvé une autre activité aussi prenante et importante pour moi : le théâtre, parce que je viens de là".

Et pour cause, il apprécie les efforts identiques qu’il doit fournir dans ses deux disciplines fétiches : "Quand j’étais en athlétisme je faisais du saut en longueur, et je me confrontais à personne. J’étais seul face à mes performances. Il fallait donc que je me donne à fond, c’est ce que j’essaie aussi de faire dans mon nouveau métier".

3 images
© ChristineTAMALET/StoriaTlvision/BBC Studios/TF1

La découverte du théâtre

Détrompez-vous tout de suite, Christopher Bayemi ne considère pas ce nouveau métier comme un choix par défaut. L’ancien athlète de haut niveau emprunte plutôt un itinéraire bis.

"J’ai découvert le théâtre au lycée. J’avais une prof de lettres et de sport qui nous proposaient des activités à la fois autour du sport et de la littérature. On a monté des spectacles et je me suis rendu compte que j’avais autant de plaisir à être sur une piste d’athlétisme que sur un plateau".

Ses années de compétitions sportives lui servent également pour tourner dans des films et séries. "Il y a l’appréhension d’un évènement, tout le côté psychologique car on est très attendu, et cette possibilité de pouvoir s’exprimer avec son esprit et son corps" pointe-t-il.

Découvrez sans plus attendre Christopher Bayemi, l’Idris Elba français, dans les prochains épisodes de Luther ce mardi 1 juin dès 20h30 sur La Une et le replay des premiers épisodes sur Auvio.

Du lundi au vendredi, retrouvez l’invité du jour dans Le 8/9 à suivre sur VivaCité et en télé sur La Une. Pour connaître le programme de la semaine, c’est par ici.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK