Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

"Cho Ka Ka O" d’Annie Cordy : Jérôme de Warzée apporte avec humour, ses "révisions" antiracistes

Jérôme de Warzée a décrypté avec son regard humoristique toujours aussi aiguisé la polémique entourant le nouveau tunnel Annie Cordy dans son Cactus. Il a repris les paroles de Cho Ka Ka O, 's’offusquant' du nombre de discriminations qu’elle contient.

Le tunnel Léopold II, le plus long tunnel routier du plat pays, reliant le ring et la E40 au centre de Bruxelles change désormais de nom pour devenir le tunnel Annie Cordy, a annoncé Bruxelles Mobilité le 8 mars dernier, à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes. Ce changement s’inscrit dans la volonté de féminiser et décoloniser l’espace public. Le nom s’est imposé parmi 15 candidates dans une consultation populaire qui a réuni plus de 30.000 votes.

Mais dès sa nouvelle nomination, le tunnel Annie Cordy, baptisé aussi en mémoire de la chanteuse belge décédée en septembre 2020, a recueilli diverses critiques : pas assez néerlandophone pour les uns, irrespectueux pour la chanteuse pour les autres. Certaines personnes se sont également offusquées du racisme et des stéréotypes sur la population africaine que véhiculerait cette dernière avec son titre Cho Ka Ka O et sa mise en scène, au point de remettre en cause cette chanson parue en 1985, aboutissant à une véritable polémique.

Choisir des paroles non-discriminatoires

Un tel sujet n’a évidemment pas échappé à notre Jérôme de Warzée national. L’humoriste a ainsi décidé de revoir le texte de la chanson, avec une bonne dose de second degré, pour que celle-ci ne soit désormais plus considérée comme discriminante.

Ainsi, Jérôme observe que dans "Chaud cacao, chaud chocolat, si tu me donnes tes noix de coco moi je te donne mes ananas", le cacao se réfère à la période esclavagiste, le chocolat est promu sans mise en contexte nutritif et le choix du troc entre la noix de coco et l’ananas ne serait-il pas discriminant envers d’autres fruits tropicaux comme la mangue ou la papaye ?

La figure du Grand Cactus propose ainsi de changer les paroles en : "Chaud poudre broyée de fève de cacaoyer, chaud aliment sucré gras (et donc à consommer avec modération), si tu me donnes tes fruits de palmier, moi je te donne mes plantes xérophytes". Jérôme de Warzée a aussi constaté que la chanteuse belge se moquait de la petite taille des kiwis avec "Rikiki le petit kiwi", signe de vraie 'fourberie' d’Annie Cordy !


►►► À lire aussi : Fabian Le Castel fustige le manque de considérations pour "L’HoReCa" en imitant Georges Brassens


"Au bord de la plage, y a des coquillages, et des caïmans, maman !", et "des serpents rampants, pan pan" incitent enfin au racisme et à la violence envers les reptiles.

Jérôme s’est également interrogé, avec humour, sur l’éventuelle homophobie d’une chanson comme À la queueleuleu, la valorisation du pangermanisme dans Frida Oum Papa, le délit de faciès du vol sous un chapeau d’une Brésilienne dans Tata Yoyo, ou encore la banalisation du harcèlement sexuel dans Laisse mes mains sur tes hanches de Salvatore Adamo.

1 images
© Mathieu Capoen / Belga

Pour plus d’humour dès le matin, suivez Le Cactus

Pour plus de grands moments d’humour, suivez Le Cactus tous les matins à 8h15 du lundi au vendredi dans Le 8/9 en radio sur VivaCité, en télé sur la Une et en replay sur Auvio.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK