Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Chair de poule, peau fripée... Voici les raisons précises de ces phénomènes corporels

Pourquoi a-t-on la chair de poule ou les yeux qui vibrent ? Alyssia Delré décrypte ces effets et sensations physiologiques incontrôlables que perçoit le corps humain dans Le 8/9.

Le corps humain est encore loin d'avoir livré tous ses secrets. Toutefois certains phénomènes ont pu trouver une explication par les scientifiques. Alyssia Delré en présente quatre que l'on a généralement vécu au moins une fois mais dont on ne connaît pas toujours la raison.

La sensation du cerveau qui gèle

Lorsque l'on boit parfois un verre d'eau trop froide ou que l'on mange quelque chose de froid, on a la sensation d'avoir le cerveau qui gèle.

"Le souci se passe au niveau du palais : il y a des vaisseaux sanguins qui se contractent et se dilatent d'un coup. Ce phénomène renvoie au cerveau un signal de danger. C'est ce signal qui vous renvoie la douleur pour vous dire d'arrêter" révèle Alyssia Delré. "Comme cela se situe au niveau de vos sinus, c'est pour cette raison que l'on a souvent mal entre les yeux".

En réalité le cerveau ne gèle donc pas et cela n'a rien de dangereux assure la chroniqueuse : "Si cela vous arrive souvent ne vous tracassez pas".

Ce phénomène de fraîcheur peut parfois durer jusqu'à 20 secondes. Pour le contrer, vous pouvez aspirer de l'air par la bouche et l'expirer par le nez, "cela réchauffera vos sinus" précise Alyssia.

Pour éviter ce phénomène, on conseille généralement de boire ou de manger plus lentement.

Un phénomène qui donne la chair de poule

C'est peut-être l'un des phénomènes corporels les plus connus, celui de la chair de poule, que l'on décrit souvent lors de moments de forte émotion ou de frayeur.

Pour comprendre la raison de la chair de poule, il faudrait remonter à la Préhistoire où nos ancêtres selon la chroniqueuse, qui "étaient beaucoup plus poilus que nous". Ces nombreux poils servaient à réguler la température du corps et comme système de défense. "Quand on a froid on a les poils qui se dressent donc à l'époque les poils étaient plus longs. C'est le même principe que le chat : être beaucoup plus impressionnants et donc plus imposant face à un adversaire" déclare Alyssia Delré.

L'explication scientifique est la suivante : ce sont des muscles horripilateurs, ceux qui relient les poils à la peau, "qui se contractent et qui forment cette petite boule qui fait soulever nos poils et qui nous permet entre autres de réguler notre température".

Le frissonnement est donc l'un des phénomènes, comme la transpiration, qui apparaît pour régler notre température du corps à 37°C.

Au total, l'homme posséderait presque 200.000 récepteurs de température sous le corps.

On parle dans ce cas de stimulus physique uniquement, et pas de stimulus émotionnel. Pour le second, selon la dermatologue new-yorkaise Hadley King,celui-ci viendrait aussi de la dopamine, le fameux neurotransmetteur du plaisir.

La peau qui fripe pour mieux s'agripper

Autre phénomène bien connu, celui des doigts fripés après être resté quelques temps au contact de l'eau. 

Lorsque l'on reste trop longtemps dans l'eau, un signal est transmis à notre système nerveux "qui provoque aussi la contraction de nos vaisseaux sanguins" détaille la chroniqueuse.

Cette contraction fait rétracter nos doigts mais la peau, "qui garde la même taille va donc se plisser". C'est ainsi que l'on remarque de nombreux plis sur la peau.

Ce phénomène est une adaptation de notre corps à l'environnement car "il permettrait de mieux agripper les choses lorsque nous sommes dans l'eau" selon une étude de biologistes évolutionnistes de l'université de Newcastle. 

Vos pieds sont par exemple fripés pour moins glisser. Selon le magazine Science et Vie, Si uniquement les pieds et les mains ont ce phénomène, c'est parce que ce sont des parties de peau plus épaisses que le ventre et le dos et elles peuvent ainsi absorber plus d'eau.

Les paupières qui tremblent

Dernier élément corporel qu'on observe souvent sur le corps humain, celui des paupières qui vibrent. 

Ce spasme apparaît avec la fatigue et le stress lorsqu'on manque de magnésium. "Le stress a souvent tendance à puiser dans notre réserve de magnésium et ce phénomène est la contraction involontaire des fibres musculaires qui est due à ce manque" assure Alyssia. On appelle ce phénomène la fasciculation.

Ce phénomène n'est à première vue pas grave mais si celui-ci persiste, il peu dans de rares cas être le symptôme d'une sclérose en plaques ou d'un problème aux nerfs faciaux donnant des blépharospasme, à savoir une fermeture forcée et involontaire de l'œil. Si le symptôme persiste, mieux vaut alors consulter votre médecin.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK