Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Atteint par la calvitie ? David Jeanmotte prône le postiche pour que les cheveux ne bougent pas d’un poil

Le relooker du 8/9 s’attaque à un problème connu par beaucoup d’hommes, la calvitie. Il vous rassure et vous explique comment se réalise la pose d’un complément capillaire si vous souhaitez retrouver une chevelure abondante.

C’est peut-être l’une des grandes difficultés de la vie pour les hommes, mais aussi pour les femmes : atteint un certain âge, et parfois très tôt pour certains, ils perdent leurs cheveux. Jérôme de Warzée peut tout à fait en témoigner ! Alors si comme l’humoriste, vous avez la boule à zéro ou que votre crâne se dégarnit et que vous vous faites des cheveux blancs face à cette situation, ces conseils passés au peigne fin sont pour vous.

1 images
© Peter Cade / Getty Images

La solution : les compléments capillaires

Une seule solution éviter la perte totale de ses cheveux : les compléments capillaires. David Jeanmotte recommande cette méthode plutôt qu’une perruque synthétique, certes moins chère et plus résistante mais qui donnera un rendu plus artificiel.

Les compléments capillaires se réalisent chez un coiffeur si vous êtes atteint(s) par la calvitie ou le fameux 'fer à cheval' au-dessus du front.


►►► À lire aussi : Peeling ou gommage, David Jeanmotte vous livre ses astuces maison pour faire peau neuve !


Le coiffeur rasera la partie clairsemée et regardera au niveau de l’implantation pour choisir et poser le bon complément capillaire, il veillera à respecter la couleur, la texture, la forme et l’épaisseur du cheveu.

Plusieurs bases existent pour le complément capillaire :

  • Celle en polyuréthane, à savoir en micropeau qui peut perdurer quelques semaines sur votre crâne mais qui ne laisse pas respirer le cuir chevelu
  • Celle en tulle, discrète dont la ligne frontale est indétectable mais plus fragile
  • La mixte, qui combine les avantages des deux. Sa forme variée peut proposer soit une ligne frontale indétectable soit permettre la respiration du cuir chevelu

Ce postiche peut être commandé en institut et fabriqué sur mesure.

La pose du postiche

Voici comme se réalise la pose du postiche : "On rase le crâne, on peut même faire un gommage pour qu’il soit le plus sec possible, on applique la colle, on attend qu’elle devienne transparente pour appliquer ce postiche" résume David Jeanmotte.

Pour bien le placer, il faut placer trois doigts au niveau des sourcils pour savoir où on peut appliquer la colle ajoute le chroniqueur. Le coiffeur égale ensuite vos cheveux entre le postiche et vos vrais cheveux pour un rendu presque naturel.

Un coût et un entretien à prendre en compte

Quel entretien peut-on ensuite appliquer pour des compléments capillaires ? Il faut tout d’abord savoir que "cela reste plus ou moins entre trois semaines et un mois" précise le relooker du 8/9. On décolle alors le postiche avec un solvant capillaire.

Vous pouvez la laver à l’eau froide à l’aide d’un shampoing doux.

Attention, cette technique coûte entre 250 et 375 euros environ d’après David, le prix dépendant des matériaux et de la qualité d’un tel travail. Et les recollages parfois incessants chez le coiffeur feront assurément gonfler la somme que vous allouerez à un tel entretien sur une année entière.

Avant de sauter le pas, demandez donc conseil à un spécialiste qui vous indiquera la meilleure marche à suivre.

Retrouvez les conseils relooking et bien-être avec David Jeanmotte tous les jeudis et bien d’autres chroniques dans Le 8/9 en semaine en télévision sur La Une et en radio sur VivaCité.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK