Le 8/9

Du lundi au vendredi de 08:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Amir : "J'écris mes chansons en me demandant comment émerveiller les gens"

Amir était l’invité du 8/9 pour présenter son nouvel album Ressources sorti le 16 octobre dernier. Il est revenu sur la création de cet album qui puise dans ses racines et sur la création d’un clip particulier.

À 36 ans, Amir, auteur, musicien et chanteur, dévoile un parcours impressionnant. Il est le garçon au CV en or : finaliste de The Voice, responsable du record de points marqués par la France au concours de l’Eurovision, artiste multicouronné avec 3 NRJ Music Awards, 2 MTV Europe Music Awards, 2 Chansons de l’année, et membre de la troupe des Enfoirés.

Les quatre dernières années ont été éblouissantes : 650.000 disques écoulés et deux albums certifiés triples platine en France, une farandole de tubes, des grandes tournées à guichets fermés.

Amir présente désormais son troisième album Ressources composé de 18 nouveaux titres dont le tube La Fête.

Se plonger dans ses racines

Après ses albums Au cœur de moi et Addictions, couronnés de succès, Amir a souhaité se recentrer sur lui-même pour mieux replonger dans ses racines musicales. Ressources reflète ainsi le "confort" qu’il a tant dans la musique que sa relation avec le public.


►►► À lire aussi : Pierre Kroll : "Je ne vais pas illustrer chaque jour les chiffres du coronavirus"


"Quand j’ai pris ce recul, je me suis rendu compte que dans une dynamique très très vive depuis le lancement de mon projet, je n’ai peut-être pas énormément raconté ce qu’il y avait à l’intérieur. J’ai surtout fait de la musique parce que j’aimais cela, pour faire des tubes, des chansons qui rassemblent. C’est là où je me suis posé des questions et essayé de puiser dans mes sources musicales, mes influences ethniques, mes influences culturelles, de moments de joie et de peine, tout ce qui a pu toucher ma vie musicalement et le mettre dans ce projet" déclare-t-il.

Il ajoute :

Je trouve que je suis beaucoup plus transparent à travers mes musiques dans l’album Ressources.

Un album réfléchi

4 images
Amir : "J'écris mes chansons en me demandant comment émerveiller les gens" © Facebook

Plusieurs chansons illustrent la rétrospection vécue sur cet album. Le titre Carrousel était ainsi prévu pour être chanté en solo, mais après réécoute et réflexion, Amir s’est rendu compte qu’il devait être interprété en duo, avec Indila, dont l’univers collait à celui de cette chanson.

Une autre chanson, Ma lumière, était à la base une chanson d’amour mais s’est portée sur l’amour envers son enfant, né en février 2019. Il révèle : "C’est là où l’on se rend compte que d’avoir un enfant, on l’aime tellement fort que c’est presque similaire. On est capable de tomber amoureux de son enfant, un amour qui fait palpiter, nous rend dépendant. Je le languis comme quand j’avais 16 ans et que j’étais amoureux d’une fille de ma classe. C’est incroyable. Cette chanson m’a appris qu’il y avait des points communs. Certes on a réécrit une grande partie du texte mais au début ce piano-là nous avait emmenés vers une chanson d’amour traditionnelle".

"C’est assez stupéfiant de voir comment les choses peuvent se développer et quand on change un tout petit peu de prisme. On se retrouve à parler d’autre chose, quelque chose de beaucoup plus profond" résume l’auteur-compositeur-interprète.

Donner le sourire au public

4 images
Amir : "J'écris mes chansons en me demandant comment émerveiller les gens" © Pixeline Photographie

Amir ne perd pas, comme le premier single de ce nouvel album l’indique, le sens de La Fête, et son éternel sourire, un atout qu’il estime ne pas être le sens initial de sa musique.

"Le but initial c’est de partager, et peut-être que dans les chansons il y a réellement quelque chose qui amène les gens à réagir de cette façon. Cela me flatte énormément que l’on me dise que mes titres amènent la bonne humeur. Moi j’ai juste envie de décrocher en faisant de la musique et j’espère pour le moins que ceux qui l’écoutent aussi décrochent et changent un peu d’état d’esprit dans les trois minutes que dure une chanson, sont transportés, voyagent".

Ses chansons sont aussi toujours recherchées pour coller à ce que Amir gère le mieux, la scène comme il l’explique :

J’écris mes chansons en me demandant très vite quand est-ce que l’on pourra les défendre sur scène, rencontrer le public avec, quelle couleur aura le live avec les musiciens, quelles seront les lumières les effets, comment pouvoir émerveiller les gens.

Cette bonne humeur est fort présente aussi dans Ressources : "J’aurais beaucoup de mal à n’avoir que des balades par exemple, même si c’est agréable à chanter et que c’est émouvant. Mais j’ai besoin d’énergie sur scène et je la crée à travers des chansons".

Un clip illustrant l’amour indéfectible

Parmi les chansons plus tendres sur l’album, on retrouve Toi, dont Amir a commenté la création du clip dans lequel apparaît le couple formé par Roger et Liliane, qui se sont dit oui en 1953.

Amir et son équipe souhaitaient filmer en cachette, des demandes en mariage, avec le demandeur comme complice, et capter les émotions qui ressortaient de ces moments inoubliables. "Quand on a fait le montage le résultat n’était pas assez convaincant car c’était toujours filmé de loin, on ne pouvait pas ressentir les émotions comme il faut" observe-t-il. Ils se sont alors tournés vers ce couple qui atteint presque les 70 ans de mariage, "qui était suffisamment ouvert, généreux, souriant, qui reflétait parfaitement ce que moi j’imagine quand je pense à un amour qui dure longtemps" estime le chanteur français. Roger et Liliane ont alors revécu une demande en mariage pour le clip. "C’était super émouvant de vivre ces instants auprès d’eux" savoure Amir.

Pour oublier quelque peu notre quotidien morose, pourquoi ne pas aussi faire La Fête chez soi en écoutant Amir ?

Du lundi au vendredi, retrouvez l’invité du jour dans Le 8/9 à suivre sur VivaCité et en télé sur La Une. Pour connaître le programme de la semaine, c’est par ici.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK